Buzz: Vous voulez une chérie? Louez-la pour une heure!
Actualisé

BuzzVous voulez une chérie? Louez-la pour une heure!

Les Français pourront bientôt s'offrir une petite amie provisoire. Pour le site web qui propose ce service, il ne s'agit pas de prostitution.

par
Caroline Goldschmid
Le concept sulfureux de loueunepetiteamie.com se veut «révolutionnaire» et «100% légal».

Le concept sulfureux de loueunepetiteamie.com se veut «révolutionnaire» et «100% légal».

Le site loueunepetiteamie.com devrait être lancé le dernier jour de ce mois, mais a déjà commencé à faire sa promo le 31 décembre. «Marre de la solitude? De votre femme? De la copine de votre fils? De son copain?» Un teaser provocateur qui n'a pas manqué de créer le buzz. Premier du genre en France, le site proposera quatre formules aux clients: une heure pour 25 fr., une soirée pour 75 fr., une nuit au prix de 230 fr. Enfin, pour un week-end complet, il faudra débourser 680 fr.

Tout devra être réglé d'avance via un système de paiement sécurisé. Mais attention: «Les rapports sexuels sont formellement interdits et tout est réglementé par contrat», nous a assuré la société, dont les dirigeants ne veulent pas se faire connaître. Pas de prostitution, vraiment? Officiellement, en tout cas. «Tout ce qui se passe en dehors de la location que nous proposons ne nous regarde pas», précise-t-on. Les faux tourtereaux pourront donc éventuellement s'arranger entre eux s'ils veulent pousser le délire plus loin...

Certains s'interrogent tout de même sur la ­réelle existence du service à venir. Louer une petite amie, voilà qui fera de ces femmes des objets que l'on empruntera pour quelques heures, comme un DVD. Mais le concept de la femme-objet n'est pas nouveau sur internet. Au Japon et en Chine, les femmes sont à louer depuis plus de deux ans et la demande va grandissant.

Comment expliquer cette quête de compagnie? «On a toujours eu besoin de créer des illusions, de se donner du rêve et de payer pour cela, estime la psychologue Catherine Jaeger Both. Ce qui est nouveau, c'est la pression sociale que nous subissons tous, l'idéalisation du couple. Et l'accès à ce type de services devient facile par internet.» La solitude est souvent la raison qui pousse à payer pour partager, vivre un moment parfait. Une illusion qui a ses dangers. «Le retour à la réalité s'avère difficile dans certains cas», indique la thérapeute.

http://www.loueunepetiteamie.com/

Pierre, au service des dames

Depuis le mois de juin 2010, Pierre, 40 ans, offre sa compagnie aux femmes, sans poser de questions, et s'efforce de répondre à toutes leurs attentes. Excepté les faveurs libidineuses, puisqu'il n'est pas escort boy. «La plupart de mes clientes ont la quarantaine et sont célibataires ou divorcées, annonce le Vaudois, marié de son état. Actuellement, ce sont les séjours bien-être de deux jours qui sont le plus demandés.» Aucun risque que Pierre ne s'attache, puisqu'il «joue un rôle». Et s'il voit que c'est la cliente qui devient trop impliquée émotionnellement? «Je mets un terme à nos rencontres.» Pour une journée de bonheur à deux, comptez 750 fr.

http://www.compagniedepierre.com/

Ton opinion