Actualisé 11.04.2011 à 17:37

CFFVoyage en première avec un billet de seconde

Des passagers ont été surclassés dimanche entre la gare de l'aéroport de Genève et Cornavin. Ils ont pu monter en 1ère parce qu'il manquait un wagon de 2ème.

von
Irène Languin
Certains voyageurs ont pu profiter d'un surplus de confort dimanche entre la gare de l'aéroport de Cointrin et celle de Cornavin. (Photo: ila)

Certains voyageurs ont pu profiter d'un surplus de confort dimanche entre la gare de l'aéroport de Cointrin et celle de Cornavin. (Photo: ila)

«C'est la fête, on n'a jamais voyagé aussi confortablement!» Deux jeunes passagères anglophones étaient manifestement enchantées de goûter au moelleux des sièges de la 1ère classe d'un train CFF, dimanche à 22h36. A l'instar d'autres usagers ravis, elles ont pu profiter d'un surclassement entre la gare de l'aéroport de Genève et celle de Cornavin.

Des affichettes apposées sur un wagon de 1ère classe spécifiaient que la voiture était mise à disposition des voyageurs de seconde. «Nous avons dû retirer un wagon de 2ème classe sur cette ligne pour réparation dimanche, confirme Jean-Louis Scherz, porte-parole des CFF. Aucune voiture identique n'étant disponible, nous avons dû le remplacer par un wagon plus luxueux.» Ce dernier a été dévolu aux passagers de seconde afin de respecter la composition du train.

Après un temps d'hésitation, les voyageurs ne se sont donc pas privés d'expérimenter ce supplément inespéré de confort. Et ils ont bien fait, car ces cas sont très rares, selon Jean-Louis Scherz. Seule exception, le train de 5h42 au départ de Genève en direction Valais. Le convoi offre régulièrement, en semaine, pareil avantage. «Un wagon est déclassé à cause d'une forte affluence d'étudiants entre Martigny et Sion», précise Jean-Louis Scherz.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!