15.11.2020 à 12:27

CoronavirusVoyages à l’étranger réservés aux personnes vaccinées?

Andreas Widmer, de l’association des experts en maladies infectieuses, veut convaincre les gens à se faire vacciner par le biais de mesures incitatives. L’Office fédéral de la santé publique mise plutôt sur une campagne de sensibilisation.

Keystone

Malgré la situation actuelle, les Suisses semblent frileux à l’idée de se faire vacciner contre le coronavirus: 16% seulement se feraient vacciner immédiatement si un vaccin contre le Covid-19 était approuvé en Suisse. Plus d’un quart (28%) ne se ferait pas vacciner. La majorité des répondants décidera en fonction de la situation. C’est ce qu’a révélé un sondage SSR, début novembre.

De quoi inciter la Confédération à agir. Elle prépare actuellement une campagne afin d’accroître la volonté des Suisses de se faire vacciner, rapporte ce dimanche la «SonntagsZeitung». Il s’agit de sensibiliser la population à cette question, explique une porte-parole de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), citée par le journal. Comme les caractéristiques et l’efficacité du vaccin ne sont, pour l’heure, pas connues, il est encore trop tôt pour lancer la campagne, explique-t-elle.

Pas d’obligation générale

Interrogé par le journal, Andreas Widmer, de l’association des experts en maladies infectieuses et en hygiène hospitalière, n’est pas convaincu par les campagnes d’information. Selon lui, il est beaucoup plus efficace de persuader les gens en prenant des mesures incitatives. Il propose ainsi que les voyages à l’étranger en avion, en autocar ou les croisières ne soient autorisés qu’aux personnes vaccinées ou qui ont été testées négatives.

La «SonntagsZeitung» rappelle que la loi sur les épidémies autoriserait la Confédération à instaurer une obligation de se vacciner pour certains groupes à risque ou pour des personnes travaillant dans un secteur en particulier. Le conseiller fédéral Alain Berset a souligné la semaine dernière qu’une obligation générale de se faire vacciner était exclue. Et en ce qui concerne une obligation partielle, ne visant que certaines personnes, l’OFSP note que cela n’est pas encore à l’ordre du jour.

Dans le «SonntagsBlick», le directeur de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé, Lukas Engelberger, estime quant à lui que rendre la vaccination obligatoire dans tout le pays n’est pas approprié. Il reconnaît toutefois que, dans certains cas, cela pourrait s’avérer nécessaire si la situation dans les foyers ou les hôpitaux devait à nouveau se détériorer de manière spectaculaire.

(ats/ofu)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1456 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

pro Suède

16.11.2020 à 16:46

pour les pros Suède Vers la fin de l’exception suédoise? La Suède, qui mène une stratégie moins stricte qu’ailleurs face à la pandémie de Covid-19, a annoncé lundi limiter les rassemblements publics à huit personnes maximum face au rebond des contaminations, une première depuis le début de l’épidémie. La jauge des rassemblements, jusque là fixée de 50 à 300 personnes suivant les cas, descendra à huit pendant un mois à compter du 24 novembre, une mesure «très intrusive» et «sans précédent», mais «nécessaire» pour faire baisser la courbe du nombre d’infections, a justifié le Premier ministre Stefan Löfven lors d’une conférence de presse.

pas beau l esprit

16.11.2020 à 16:03

A lire une bonne partie des commentaires, ça donne l'impression que la Suisse à déteint sur certain pays, pourtant nous sommes sensé être instruits, éduqués et intelligents, mais ça ne transparaît pas dans beaucoup de commentaires. Laissez venir les choses et vivez simplement, même avec ces quelques restrictions qui ne sont pas si insurmontables

Zoé

16.11.2020 à 15:53

Un vaccin sans revenir à avant=inutile Marre des potes anxieux(2sur3), plus les voir ni vivre 2 ans? Décembre mois crucial il faut rouvrir commerces, et café/resto (lien social, et emploi) Quand aux masques dehors hormis facultatif c'est un asservissement intolérable vu l'efficacité non démontrée (pas 15mn avec quelqu'un etc)🧃🍪 Que les anxieux se rassurent. Pas tant de cirque pour les vrais risques d'y passer un jour (cancer, accident, infarctus) vivre pour survivre,hors de question. Si on était aussi pas autant... Le SARS-CoV2 c'est 95% soit asymptomatiques soit peu malades et bcp d'autres juste à la maison. On peut être contre ces fermetures, certaines contraintes stupides , contre le vaccin obligatoire mais trouver aberrantes ces allusions à des complots (et être pro 5G) Insupportable ces 2/3 de gens qui suivent sans réflexion et qui mettent ceux qui doutent toujours dans le même cliché !