Bale - Voyages en musique pour les conducteurs de trams
Publié

BâleVoyages en musique pour les conducteurs de trams

Les personnes aux commandes des tramways bâlois ont le droit d’écouter de la musique.

par
jbm
De la cabine des trams bâlois, de la musique pourra retentir.

De la cabine des trams bâlois, de la musique pourra retentir.

BVB

Un souhait de Noël s’est réalisé. Depuis le 1er juin, et pour un projet pilote d’un an, les chauffeurs des trams bâlois pourront écouter de la musique dans leur cabine. Cette demande fait suite à une pétition qui avait recueilli 600 signatures. Cette autorisation est une première suisse.

Toutefois, des règles strictes ont été établies. Ainsi, entre 6 h 30 et 8 h 30 et entre 16 h 30 et 18 h30, soit aux heures de pointe, ce sera silence radio. Les employés en période d’essai ne pourront pas bénéficier de cette mesure. Et pas question d’écouter ses airs préférés sur la section allemande de la ligne conduisant à Weil am Rhein. Par contre, jusqu’à Saint-Louis (France), c’est autorisé. De plus, le son ne devra pas être trop fort afin que les annonces provenant du centre de contrôle puissent encore être bien entendues.

Des goûts et des couleurs

Le «Basel am Morgen» qui a enquêté révèle que tous les employés ne profiteront pas d’écouter leurs playlists. Certains trouvent que cette pratique est trop dangereuse. Quant aux musiques choisies, elles seront à l’appréciation de chacun. Les sons pourront provenir de la tablette de service que chaque employé possède. Les radios et autres moyens de diffusion devront tenir dans le sac ou la veste des conducteurs et conductrices.

Ton opinion