Transports publics: Voyageurs inégaux face à l'offre des billets dégriffés
Publié

Transports publicsVoyageurs inégaux face à l'offre des billets dégriffés

Les CFF proposent de plus en plus de tickets au rabais. Mais certaines régions en profitent plus que d'autres.

par
Sophie Pieren
Grâce à certaines offres, on peut réaliser jusqu'à 70% déconomie.

Grâce à certaines offres, on peut réaliser jusqu'à 70% déconomie.

Keystone

Le temps des prix fixes aux CFF appartiendra bientôt au passé: depuis cet automne, l'ex-régie fédérale inonde littéralement le marché de billets dégriffés. Selon l'itinéraire, jusqu'à 97% des trajets font l'objet d'une offre à prix réduit.

Et les économies sont parfois inespérées: un billet Genève-Zurich peut par exemple être acheté à 13 fr. 20 avec un rabais, alors que le même trajet en demi-tarif standard coûte 44 fr. Le gain s'élève donc à 70%.

Mais les voyageurs ne bénéficient pas partout de la même manière de ce potentiel d'économie: certaines régions de Suisse sont clairement favorisées par rapport à d'autres, révèle une étude menée par la «SonntagsZeitung». La raison principale est qu'aucune réduction n'est accordée pour les voyages réalisés au sein d'une communauté tarifaire.

Dans les cantons de Zurich et de Suisse orientale, par exemple, où les grandes alliances Z-Pass et Ostwind dominent, les offres d'épargne sont rares. Ainsi, il est quasiment impossible de trouver un billet dégriffé pour se rendre de Zurich à Winterthour (ZH), Wil (SG), Schaffhouse ou Glaris.

Suisse romande mieux lotie

En Suisse romande, en revanche, et surtout dans les régions sans alliance comme le Valais, il existe des billets dégriffés à discrétion.

Cette injustice interpelle Beat Niederhauser, suppléant du surveillant des prix. «Il devient évident que le système de rabais atteint ses limites», réagit-il dans le quotidien alémanique. Il appelle les associations tarifaires à agir.

Ton opinion