Actualisé 07.12.2010 à 07:34

EXCLUSIF«Vu son prix, le poulpe a ramassé ce qu'il méritait»

Après le buzz «Lausanne, c'est la merde», le DJ Radi Tabasco en remet une couche avec son titre «C'est con mais c'est bon».

de
Julien Delafontaine

Le clip de «C'est con mais c'est bon» de Radi Tabasco et Keith Hurtigan avec Mousse Mc au vocal.

Le DJ lausannois, résident du MAD depuis quinze ans, fait actuellement un tabac avec son nouveau titre réalisé en collaboration avec Keith Hurtigan. Joué pour l'heure exclusivement en club, il sera disponible dès le vendredi 26 novembre 2010 sur iTunes. Coup de fil à celui qui joue le catcheur Borracho Libre dans le clip de «C'est con mais c'est bon».

– Radi Tabasco, votre titre, vous le trouvez con ou bon?

– Extrêmement con. Mais sans budget, seul ce genre de morceau peut attirer l'attention des médias, connaître le succès et... devenir bon.

– Dans votre clip, vous maltraitez un poulpe mort. Ce n'est pas très sympa...

– Il nous a coûté 160 francs. Vu son prix, il a ramassé ce qu'il méritait. D'autant plus qu'il n'a pas voulu se laisser manger une fois l'enregistrement terminé. Dans le clip, on frappe aussi un gorille et un enfant, vivants quant à eux. Ils n'ont pas non plus voulu se laisser manger en­suite.

– N'avez-vous pas peur de choquer du monde?

– Oh si! Pour réaliser ce clip, on a volontairement bravé pas mal d'interdits et pris de gros risques.

– Si vous ne finissez pas en prison, vous verra-­t-on en live?

– Oui. Ces prochains mois, Borracho Libre et Pablo van Mexico (n.d.l.r.: Radi Tabasco et Keith Hurtigan dans le clip) partiront en tournée apprendre la danse du chicken move aux clubbers du monde entier.

«C'est con mais c'est bon», le bêtisier.

Radi Tabsco invité dans l'émission «Rouge Platine» diffusée sur Rouge TV.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!