Cyclisme: Vuelta: Oliveira gagne en solo, Aru toujours leader
Actualisé

CyclismeVuelta: Oliveira gagne en solo, Aru toujours leader

Le Portugais a gagné en solitaire la 13e étape de la Vuelta, qui menait les coureurs de Calatayud à Tarazona (178 km). Quant à l'Italien, il conserve le maillot rouge.

Nelson Oliveira (Por/Lampre) est allé cueillir le plus grand succès de sa carrière.

Nelson Oliveira (Por/Lampre) est allé cueillir le plus grand succès de sa carrière.

Oliveira (26 ans) faisait partie de l'échappée du jour, qui comptait 24 coureurs. Il a faussé compagnie à ses collègues à une petite trentaine de kilomètres de l'arrivée. Bon rouleur, puisqu'il a gagné le championnat du Portugal contre la montre ces trois dernières années, il a rapidement pu prendre une avance suffisante pour aller cueillir le plus grand succès de sa carrière.

Oliveira s'est imposé avec une minute d'avance sur le Français Julien Simon, qui a battu pour la 2e place l'Irlandais Nicolas Roche. Au lendemain d'une étape crève-coeur pour les fuyards, repris à 200 mètres du but, l'échappée a cette fois bénéficié d'un bon de sortie de la part du peloton, malgré la présence à l'avant de Romain Sicard (12e du général vendredi matin) et Gianluca Brambilla (13e). Le grimpeur français et l'Italien en ont profité pour entrer dans le top 10 du classement général (respectivement 10e et 9e, tous les deux à 2'51). Cela repousse à la 11e place du général le Colombien Nairo Quintana (Movistar), qui a souffert de fièvre ces derniers jours et a semblé à la peine en début d'étape.

«J'ai vécu les 30 km les plus longs de ma vie»

Il y avait des grands noms parmi les 24 échappés du jour, comme Sylvain Chavanel (IAM), Nicki Terpstra ou Nicolas Roche. Mais Oliveira a bien su profiter de la désorganisation régnante et du surnombre de son équipe Lampre, qui, avec Ruben Plaza et Valerio Conti, comptait deux autres hommes à l'avant pour contrôler la course derrière le Portugais. «Cela a été une journée difficile, mais les choses ont terminé de la meilleure des manières pour moi», a commenté Oliveira au micro de la télévision publique espagnole. «C'est ma première victoire internationale et la première en Grand Tour. J'ai vécu les 30 km les plus longs de ma vie.»

Samedi, le peloton va reprendre de la hauteur avec la première journée d'un éprouvant triptyque dans les montagnes de Cantabrie et des Asturies: la 14e étape, la plus longue de l'épreuve (215 km), s'élancera de Vitoria, au Pays basque, pour rejoindre la station de ski d'Alto Campoo (Cantabrie) avec une ascension finale inédite et hors catégorie. (nxp/si)

(NewsXpress)

Ton opinion