Suisse - Walter el Nagar ouvre un nouveau restaurant solidaire à Genève
Fondazione Mater
Actualisé

SuisseWalter el Nagar ouvre un nouveau restaurant solidaire à Genève

Après le Cinquième jour, le chef va encore plus loin en ouvrant le premier Refettorio du pays.

par
Romain Wanner

En 2018, le Cinquième Jour avait révolutionné la gastronomie genevoise par son concept inédit: le chef Walter el Nagar y servait quatre jours par semaine des repas gastronomiques payants, dans une ambiance de table d’hôte, pour pouvoir ouvrir ses portes, le cinquième jour, aux personnes dans le besoin. Aujourd’hui, le chef s’associe à la fondation Food for Soul pour ouvrir un nouveau restaurant gastronomique et communautaire, de plus grande envergure.

Walter el Nagar et sa fondation (Fondazione Mater) ouvriront le Refettorio Geneva à la fin de l’année. Chaque semaine, cinq services gastronomiques payants seront proposés au public, comme dans n’importe quel autre restaurant, ce qui permettra de financer cinq services réservés à des personnes dans le besoin. Le chef promet une cuisine gastronomique innovante, mais «plus décontractée», assure-t-il.

Les projections du Refettorio Geneva.

Les projections du Refettorio Geneva.

Le projet se veut un lieu d’échange convivial et de solidarité.

Le projet se veut un lieu d’échange convivial et de solidarité.

De «Chef’s Table» aux restaurants solidaires

C’est une première en Suisse que d’avoir un Refettorio. Le concept a été lancé en 2015, à l’occasion de l’exposition universelle de Milan, par Massimo Bottura, chef triplement étoilé de Modène (IT), élu plusieurs fois Meilleur restaurant du monde et connu pour son passage dans la première saison de la série «Chef’s Table» sur Netflix.

Le Refettorio a une double mission: lutter contre le gaspillage alimentaire en utilisant le surplus de l’industrie alimentaire et aider des personnes dans la gêne afin qu’elles puissent profiter d’un bon repas, dans un bel endroit et cuisiné par les meilleurs chefs de la place.

Après Milan, l’enseigne a essaimé dans les plus grandes villes du monde: Lima, Paris, New York, Londres, Mexico ou encore Rio de Janeiro. Ajouter Genève à cette liste est une réussite.

Action durant la pandémie

La cheffe du Bleu Nuit, Tamara Hussian, a participé aux repas de la Fondazione Mater.

La cheffe du Bleu Nuit, Tamara Hussian, a participé aux repas de la Fondazione Mater.

Fondazione Mater
Chaque jour, plusieurs centaines de repas sont préparés par la MATER Fondazione.

Chaque jour, plusieurs centaines de repas sont préparés par la MATER Fondazione.

Nicolas Schöpfer
Le chef Laurent Grégoire, de la Buvette des Bains des Pâquis, a aussi donné de sa personne.

Le chef Laurent Grégoire, de la Buvette des Bains des Pâquis, a aussi donné de sa personne.

Nicolas Schöpfer

Depuis le début de la pandémie, la Fondazione Mater a servi plus de 28’000 repas à des personnes démunies à Genève avec l’aide de nombreux de chefs de la région. La création du Refettorio s’inscrit dans cette démarche. Le projet est mené grâce au soutien de la Ville et du Canton de Genève, mais aussi grâce à celui de donateurs individuels, de bénévoles et d’associations. Citons, entre autres, Partage, l’Armée du salut, le Bateau Genève, MA-Terre, Carrefour-Rue & Coulou, Caravane Sans Frontières, Camarada, La Farce et Serve the City.

Davantage d’informations sur les sites de Refettorio Geneva et de Food for Soul.

Ton opinion

4 commentaires