Syrie: Washington accuse Damas d'obstruction
Actualisé

SyrieWashington accuse Damas d'obstruction

Après l'ONU, les Etats-Unis ont estimé que le régime syrien n'avait pas pris au sérieux le dernier round -infructueux- de négociations à Genève.

Image prétexte - Le dernier round de négociations s'est terminé jeudi 14 décembre à Genève sans avancée. (Image - 14 décembre 2017)

Image prétexte - Le dernier round de négociations s'est terminé jeudi 14 décembre à Genève sans avancée. (Image - 14 décembre 2017)

Keystone

Les Etats-Unis ont dénoncé vendredi «l'obstructionnisme et la procrastination du régime syrien» aux pourparlers de paix à Genève. Ils ont appelé ceux qui soutiennent le président syrien Bachar el-Assad à le pousser à négocier sérieusement avec l'opposition.

Le dernier round de négociations s'est terminé jeudi à Genève sans avancée. L'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura a accusé la délégation gouvernementale de «ne pas avoir cherché vraiment à avoir un dialogue».

«Nous soutenons l'appel de Staffan de Mistura aux soutiens du régime pour qu'ils fassent pression sur le régime, afin qu'il participe pleinement à des négociations concrètes avec l'opposition à Genève», a déclaré la porte-parole du département d'Etat américain dans un communiqué. Il a également salué la «participation constructive» de l'opposition syrienne.

Cette semaine, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson avait demandé plus directement à la Russie, alliée de Bachar el-Assad, «de faire en sorte que le régime participe à ces pourparlers» et reste à la table des négociations.

Instabilité

«Les Etats-Unis appellent toutes les parties à travailler sérieusement à une résolution politique de ce conflit, sous peine de faire face à une isolation et une instabilité sans fin en Syrie», a affirmé le porte-parole. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion