Masters de Paris: Wawrinka: «Concentré sur mon 1er match»
Actualisé

Masters de ParisWawrinka: «Concentré sur mon 1er match»

Stanislas Wawrinka défiera mercredi l'Espagnol Feliciano Lopez au 2e tour, à Paris. Une rencontre «capitale» dans sa course pour le Masters de Londres.

par
Grégory Beaud
Paris
Stanislas Wawrinka peut se qualifier pour le Masters

Stanislas Wawrinka peut se qualifier pour le Masters

Une semaine après sa sortie au premier tour du tournoi de Bâle, le Vaudois a retrouvé le sourire. Visiblement détendu malgré l'enjeu au Palais omnisports de Paris-Bercy (POPB), il a pris le temps de répondre à quelques questions après une séance d'entraînement matinale.

Stanislas Wawrinka, comment avez-vous digéré votre tournoi de Bâle?

Cela me fait toujours mal ce genre de défaites. Mais je me dois de tourner rapidement la page. C'est la saison qui veut ça. J'ai pu arriver assez vite à Paris pour préparer ce Masters 1000. Jouer en Suisse m'importe beaucoup. C'est peut-être pour ça que je joue aussi mal (rires). Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que je dispute la Coupe Davis depuis 11 ans. J'adore représenter mon pays. Alors oui, perdre de la sorte me fait mal.

Pourtant, vous n'avez pas le temps de gamberger.

Effectivement. Et c'est mieux ainsi. J'affronte Feliciano Lopez pour mon entrée dans le tournoi. C'est un joueur dangereux. Un gaucher qui sert très bien. Il est capable de me mettre sous pression, surtout en indoor. Il fait souvent service-volée. C'est un match qui peut m'échapper. Surtout sur dur où cela va vite, comme à Paris. A moi de rester bien concentré et de jouer de manière relâchée. Si je bouge bien et que je reste agressif, je dois le battre. Le classement ne triche pas. Si je joue à mon niveau, j'ai tout pour gagner.

C'est un match qui a des implications qui vont au-delà d'un simple deuxième tour. Comment gérez-vous cela?

J'essaie de ne pas penser à autre chose. J'aimerais me qualifier pour le Masters de Londres, mais j'aimerais le faire grâce à mes résultats et cela passe par une victoire dans mon premier match.

Justement le tirage au sort vous a rendu service avec un possible Tsonga-Gasquet en 8e de finale...

Pour être honnête avec vous, j'étais très content au moment de voir cela. Je ne peux pas dire l'inverse. Mais concrètement, ça ne change rien pour moi car je dois déjà gagner mon premier match face à Feliciano Lopez. Peut-être que ce tirage m'a rendu service, mais on fera les comptes à la fin du tournoi. Je suis concentré sur mon entrée en lice.

Dans quel état êtes-vous?

Physiquement, je me sens bien. Tout le monde est fatigué en fin de saison. Mais je n'ai pas de douleur ou de bobo à devoir gérer. Aujourd'hui la donne est simple. Si je perds mon premier tour et que Gasquet et Tsonga gagnent, je suis presque éliminé.

Grâce à sa finale à Bâle, Roger Federer est quasiment qualifié pour le Masters. Ça ne semble pas vous surprendre.

Pour moi c'était toujours clair qu'il se qualifierait. Et c'est bien normal. Il fait partie du Masters. Il risque de bien jouer à Paris, ce qui assurera définitivement sa place.

Il reste donc deux places pour quatre avec Gasquet, Raonic, Tsonga et vous...

C'est exactement ça. Avec Tsonga on évoque parfois cette situation. On a une rivalité sur le terrain, mais dans le fond je suis content lorsqu'il gagne. C'est un mec que j'apprécie beaucoup. Si je fais le Masters, je serais content qu'il soit là également.

Aurez-vous le temps de suivre le match de hockey Bienne - Lausanne?

(Rires) Je ne sais pas dans quel état je serai. Je vais déjà me concentrer sur les matches de Gasquet contre Verdasco et de Tsonga contre Nishikori. Comme d'habitude, je vais au moins jeter un oeil au résultat. Je suivrai peut-être le match en direct, on verra.

Ton opinion