Tennis suisse: Wawrinka de retour à Gstaad
Actualisé

Tennis suisseWawrinka de retour à Gstaad

Stanislas Wawrinka (ATP 15) fera un retour attendu dans le tournoi bernois, qui peut également compter sur un nouveau sponsor-titre (Crédit Agricole Suisse).

Absent en 2010, Stan revient pour l'édition 2011 de l'Open de Gstaad.

Absent en 2010, Stan revient pour l'édition 2011 de l'Open de Gstaad.

Les organisateurs de l'Open de Gstaad avaient le sourire jeudi lors de la première conférence de presse organisée avant l'édition 2011 (23-31 juillet).

«Le retour de Stan est très important. C'était un crève-coeur de devoir faire sans lui en 2010», lâchait le directeur du tournoi Jean-François Collet. «Je tiens à remercier René Stammbach (président de Swiss Tennis), dont l'aide a été précieuse pour convaincre Stan», tenait à souligner le patron de Grand Chelem Event.

Stan à Bâle également

René Stammbach a effectivement tenu un rôle majeur lors des négociations avec Stanislas Wawrinka, qui figure d'ailleurs sur l'affiche dévoilée jeudi par les organisateurs en vieille ville de Berne. «Les discussions, qui s'annonçaient difficiles, ont commencé avec Stan et son manager à Melbourne, expliquait-il. Je lui ai dit qu'il était primordial pour lui de jouer à Gstaad et à Bâle (où le Vaudois était également absent en 2010), et que j'allais chercher une solution qui serait profitable pour toutes les parties.»

«J'ai alors entamé des négociations avec Jeff (Collet) et Roger (Brennwald, directeur du tournoi de Bâle). Au final, nous avons signé un contrat dans lequel Stan s'engage à jouer à Gstaad et à Bâle. Il a dans le même temps accepté de jouer un rôle d'ambassadeur pour la relève auprès de Swiss Tennis», soulignait-il, soulagé par la tournure qu'ont prise les événements.

«La partie du contrat concernant son engagement dans les deux tournois suisses porte sur une année», précisait encore René Stammbach, bien conscient que le fait de jouer sur terre battue à la fin juillet n'a rien de logique alors que l'US Open a lieu un mois plus tard sur une surface en dure. «S'il rencontre des problèmes par rapport à sa préparation en vue de l'US Open, il changera peut-être d'avis à l'avenir», concluait-il.

Au moins une wild card helvétique

Trois autres membres du top 15 ont en outre confirmé leur participation: les Espagnols Fernando Verdasco (ATP 8) et Nicolas Almagro (ATP 12/tenant du titre), ainsi que le Russe Mikhail Youzhny (ATP 14). Il convient toutefois de rappeler que les joueurs ont la possibilité de renoncer à deux tournois ATP 250 (catégorie à laquelle appartient l'Open de Gstaad) pour «raisons personnelles». Verdasco avait d'ailleurs usé de ce point de règlement en 2010.

Les organisateurs ont par ailleurs expliqué que la première invitation serait accordée au champion junior de Roland-Garros, comme ce fut le cas l'an dernier. «Au moins l'une des deux autres wild cards sera attribuée à un Suisse», assurait René Stammbach, patron d'une fédération qui détient les droits du tournoi en compagnie de la commune de Saanen. «Et si Roger Federer veut venir, nous lui offrirons volontiers la troisième», rigolait-il.

Contrat de trois ans avec le sponsor-titre

Jean-François Collet se disait par ailleurs fier d'avoir trouvé un nouveau sponsor-titre prestigieux, qui s'est engagé pour trois ans. «C'est important pour le prestige du tournoi. Cela nous permet aussi d'attirer les meilleurs joueurs», relevait l'homme fort de Lausanne Sport.

«Nous aurions pu organiser l'édition 2011 sans sponsor-titre, et aurions dans cette situation également fait notre maximum pour avoir Stanislas Wawrinka, lâchait-il. Mais il est clair que l'aspect financier tient un rôle majeur.» (si)

Ton opinion