Tennis - Roland Garros: Wawrinka énervé contre un «torchon» sur sa vie privée
Actualisé

Tennis - Roland GarrosWawrinka énervé contre un «torchon» sur sa vie privée

La veille de son entrée en lice à Roland Garros, dimanche, le Vaudois a découvert un texte à propos de sa vie privée qu'il n'a pas apprécié, sur le site officiel du tournoi.

par
Oliver Dufour
Paris
L'article en question, dont voici une capture d'écran, jouait notamment sur la ressemblance des noms entre Ihlan, l'adversaire du vaudois au premier tour et Ilham, l'ex femme du tennisman.

L'article en question, dont voici une capture d'écran, jouait notamment sur la ressemblance des noms entre Ihlan, l'adversaire du vaudois au premier tour et Ilham, l'ex femme du tennisman.

«C'est un article complètement stupide.» Stan Wawrinka n'a pas mâché ses mots à propos d'un texte mis en ligne samedi sur le site officiel du tournoi parisien, avant d'être retiré. L'article faisait notamment référence à des éléments de la vie privée du joueur, qui a annoncé en avril dernier sa rupture d'avec son épouse, Ilham, un nom proche de celui de son adversaire au premier tour, le turc Ilhan. «J'ai vu ça hier soir (ndlr: samedi soir) et j'ai dit à l'organisation que je n'étais pas très content avec. Je ne crois pas que ça ait été génial pour le tournoi de rédiger cet article de merde. C'est le site officiel d'un Grand Chelem, alors j'espère que celui qui a rédigé ça n'est pas un journaliste. J'espère aussi que celui qui est censé vérifier les publications du site ne travaille plus pour le tournoi!, a-t-il tonné. Ca devrait être des articles sur le tennis, point.»

Wawrinka a indiqué que la lecture du texte à l'origine de son courroux ne l'avait pas gêné dans la préparation de son premier match à la Porte d'Auteuil. «Après tout, vous savez, je suis ici pour jouer au tennis et me focaliser sur mon jeu. Je peux mettre ça de côté et c'est tout. Mais on peut se demander qui vérifie les faits et à quoi ça sert d'écrire des choses comme ça. Pour moi c'est un torchon.»

«Nous ne sommes pas infaillibles, il faut le reconnaître, a pour sa part répondu Gilbert Ysern, directeur du tournoi, prié de commenter l'affaire. On vise l'excellence, mais ça ne veut pas dire la perfection. C'est un texte rédigé par un journaliste et qui était inapproprié, c'est le moins que l'on puisse dire. On est malheureusement passé à travers à la relecture.»

Le piège du 1er tour évité

Opposé d'entrée à Roland Garros au Turc Marsel Ilhan (ATP 82), Stan Wawrinka est monté en puissance pour franchir l'obstacle en 1h35, 6-3 6-2 6-3.

Après un Open de Genève achevé prématurément en quart de finale, la semaine dernière, le Vaudois s'est bien remis en selle pour son entrée en lice au Grand Chelem parisien. Le No 9 mondial, qui restait sur une élimination rapide au 1er tour contre Guillermo Garcia-Lopez, voici un an sur le court Chatrier, était très conscient qu'il n'était pas complètement à l'abri d'une autre désillusion, cette fois sur le Suzanne Lenglen.

Wawrinka a mis cinq jeux à véritablement démarrer, face à Marsel Ilhan, qui soufflera 28 bougies dans un peu plus de deux semaines. Le temps, à 2-2 dans la manche initiale, d'écarter 4 balles de break. Sa seule véritable alerte au cours d'une partie où il a solidement tenu le cap face à son adversaire turc. Dans la foulée, «Stan the Man» a profité de sa 5e balle de break pour prendre le large dans le 1er set, qu'il a ravi sur le score de 6-3.

En s'emparant d'entrée du service d'Ilhan dans la 2e manche, puis encore une fois à 3-1 en sa faveur, le No 2 suisse s'en est plus aisément assuré le gain. S'il a encore dû écarter deux balles de break à 4-3 à son avantage dans la 3e manche, Wawrinka a passé une première journée plutôt calme sur la brique pilée parisienne.

Un coup de gueule suivi d'effets

D'après la radio RMC, l'auteur de l'article a été licencié, et l'éditeur du site, chargé de la relecture des papiers, a proposé sa démission.

Ton opinion