Tennis - Roland-Garros: Wawrinka gagne le duel des Suisses face à Federer
Actualisé

Tennis - Roland-GarrosWawrinka gagne le duel des Suisses face à Federer

Stan n'a laissé aucune chance à Federer. Le Bâlois n'a jamais su maîtriser le vent ni la puissance du Vaudois. Wawrinka file vers sa première demie à Paris, où il affrontera Tsonga.

1 / 25
Revivez la rencontre entre Federer et Wawrinka en images

Revivez la rencontre entre Federer et Wawrinka en images

Keystone/David Vincent
Keystone/David Vincent
Keystone/David Vincent

Dix-neuf ans après Marc Rosset, un deuxième Romand figure en demi-finale à Roland-Garros. Stan Wawrinka (no 8) a survolé les débats face à Roger Federer (no 2) en quart de finale (6-4 6-3 7-6). Il partira favori vendredi face à Jo-Wilfried Tsonga (no 14).

Le Vaudois a donné la leçon au maître, incapable de trouver la solution sur le plan tactique sur un court Suzanne-Lenglen balayé par le vent. Il n'a pas concédé le moindre break durant cette partie, armant 43 coups gagnants - dont 20 dans le premier set - pour seulement 28 fautes directes.

Roger Federer n'a quant à lui jamais trouvé le bon rythme. Il commettait 26 fautes directes «seulement», mais ne réussissait aussi que 28 coups gagnants dans le même temps. «C'était difficile de jouer avec ce vent. Cela rend la performance de Stan d'autant plus impressionnante», notait, beau perdant, le Bâlois. «Je vais pouvoir préparer dès maintenant Wimbledon, qui est mon principal objectif. Je veux gagner ce tournoi», glissait-il encore.

«Pour ne pas lui laisser de temps»

Plus agressif et plus solide à l'échange, Stan Wawrinka s'est imposé en patron dès les premiers coups de raquette, s'offrant des balles de break dès le premier jeu. «J'ai cherché à rentrer dans chaque balle pour ne pas lui laisser de temps», soulignait le Vaudois de 30 ans, qui s'emparait de la mise en jeu adverse dans le troisième jeu du premier set puis à deux reprises dans la deuxième manche.

Le champion junior de Roland-Garros 2003 ne fut pas non plus en réel danger dans le dernier set. Il forçait la décision dans le tie-break sur un point litigieux, à 3/3 sur le service adverse: annoncée «out» par le juge de ligne, son attaque était jugée bonne par l'arbitre de chaise qui décidait de lui donner le point. Stan Wawrinka remportait facilement les deux points suivants sur son service pour se détacher à 6/3.

Une «première» en Grand Chelem

Le Vaudois, qui concluait la partie sur sa deuxième balle de match grâce à une volée gagnante (7/4), a donc enfin pris le meilleur sur Roger Federer en Grand Chelem, après quatre échecs dans leurs quatre premiers affrontements. Son succès parisien répond d'ailleurs à une certaine logique: il avait déjà paru en mesure de battre le Bâlois lors de leur précédent duel dans un «Major», l'an dernier en quart de finale à Wimbledon.

Stan Wawrinka, qui jouait alors son troisième match en l'espace de trois jours, avait survolé les débats dans le premier set avant de lâcher peu à prise sur le plan physique. Roger Federer s'était ensuite hissé en finale sur «son» gazon londonien, s'inclinant en cinq sets face à Novak Djokovic après avoir bénéficié de la première balle de break de la manche décisive...

Une quatrième demi-finale en sept levées

Onze mois plus tard, c'est Stan Wawrinka qui peut rêver d'une nouvelle finale de Grand Chelem. Le vainqueur de l'Open d'Australie 2014 figure pour la quatrième fois de sa carrière dans le dernier carré d'un tournoi majeur. La quatrième dans les sept dernières levées après l'US Open 2013, l'Open d'Australie 2014 et l'Open d'Australie 2015.

Sorti par Novak Djokovic en cinq sets tant à New York en 2013 qu'à Melbourne en janvier dernier, Stan Wawrinka retrouvera un joueur plus «normal» vendredi après-midi sur le court Philippe-Chatrier. Il se frottera au finaliste de l'Open d'Australie 2008 Jo-Wilfried Tsonga (30 ans), qui jouera pour sa part sa deuxième demi-finale sur la terre battue de la Porte d'Auteuil.

Un 3e duel à Roland-Garros

Le Vaudois et le Français, qui avait été lourdement battu par David Ferrer en demi-finale à Paris en 2013, en sont à 3-3 dans leur face-à-face. Stan Wawrinka a remporté leur plus récent duel, en ouverture de la dernière finale de la Coupe Davis sur la terre battue de Lille. Il reste même sur deux succès face à Jo-Wilfried Tsonga, qu'il avait auparavant battu en trois sets à Madrid en mai 2013.

Les deux hommes se retrouveront pour la troisième fois déjà à Roland-Garros, avec un enjeu bien plus important que pour leurs deux premiers duels. Stan Wawrinka avait remporté leur premier affrontement parisien il y a quatre ans au 3e tour, en cinq sets, Jo-Wilfried Tsonga prenant sa revanche un an plus tard au stade des 8es de finale, là aussi en cinq sets.

Tsonga en cinq sets

Contrairement à son futur adversaire, Jo-Wilfried Tsonga a dû puiser dans ses réserves pour décrocher sa qualification. Il s'est imposé 6-1 6-4 4-6 3-6 6-3 en 3h45' face au Japonais Kei Nishikori (no 5). Le Français, qui a signé le break décisif dès le troisième jeu de la manche décisive, n'a plus disputé de demi-finale majeure depuis le cuisant échec subi il y a deux ans à Paris face à David Ferrer.

Kei Nishikori a sans doute profité de la longue pause forcée survenue à 6-1 5-2 - trois personnes ont été légèrement blessées par une plaque en métal tombée sur une tribune - pour reprendre ses esprits. Le finaliste du dernier US Open, qui partait de trop loin dans le deuxième set, dominait ainsi les débats dans les deux suivants. Le Nippon était en revanche impuissant dans la manche décisive, ne marquant que 3 points à la relance. (si)

Ton opinion