Actualisé 11.05.2019 à 09:38

TennisWawrinka manque son rendez-vous avec Nadal

Trop hésitant, Stan Wawrinka a subi la loi d'un Rafael Nadal qui n'a pas eu besoin de forcer (1-6 2-6). Il n'y a plus de Suisse à Madrid.

de
Mathieu Aeschamnn, Madrid
Stan Wawrinka a souffert contre Nadal.

Stan Wawrinka a souffert contre Nadal.

Reuters

La belle semaine madrilène de Stan Wawrinka s'est arrêtée net sur une grosse déception, vendredi soir contre Rafael Nadal. Incapable de vraiment se lâcher, le Vaudois s'est vite enlisé face au jeu de patience que lui a proposé le Majorquin.

Solide et très intelligent dans ses choix – comme toujours – le quintuple vainqueur de l'épreuve n'a pas eu besoin de passer à l'offensive. Il a distribué, avec une intensité sereine, et attendu que «Stanimal» surjoue. Et pourtant, Stan Wawrinka semblait être parti du bon pied, au moins pendant trois jeux. Mais un break offert trop vite lui donna un vilain coup sur la tête.

À partir de là, le Vaudois avança un peu perdu sur ce central qu'il foulait pour la première fois cette année (1-6 en 26 minutes).

Pas les idées claires

Contre Rafael Nadal, l'équation est toujours la même. L'Espagnol ne donne rien et ses trajectoires uniques placent l'adversaire devant l'illusion de pouvoir attaquer. Or cette tentation se transforme très souvent en un risque inconsidéré, surtout si le choix du moment et celui du coup à effectuer ne sont pas clairs.

À l'évidence, Stan Wawrinka n'avait, vendredi soir, pas les idées claires sur quand et comment bousculer «Rafa». Et comme, en plus, l'idole locale a joué de son propre aveu «son meilleur match sur terre depuis longtemps», tout est allé beaucoup trop vite. Soixante-huit minutes, au final, auront ainsi suffi à Rafael Nadal pour rejoindre Stefanos Tsitsipas en demi-finale du tournoi Madrid.

Tête de série à Roland-Garros

Stan Wawrinka, lui, quitte la capitale espagnole sur une mauvaise sensation. Mais cette dernière ne devra pas faire oublier tout ce que le Vaudois a très bien fait dans la Caja Magica (victoires contre Herbert, Pella et Nishikori).

Avec les 180 points qu'il empoche ici, Stanimal sera tête de série à Roland-Garros. De quoi vite retrouver le sourire.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!