Actualisé 24.06.2013 à 20:41

Wimbledon 2013

Wawrinka «n'Hewitt» pas la défaite au 1er tour

Stanislas Wawrinka a été éliminé lundi par Lleyton Hewitt (70e ATP), vainqueur du tournoi en 2002, au premier tour du tournoi londonien (6-4,7-5,6-3).

Stanislas Wawrinka (no 11) n'aura une nouvelle fois fait qu'une brève apparition à Wimbledon.

Le Vaudois s'est incliné 6-4 7-5 6-3 en 2h12' au 1er tour face au vainqueur de l'édition 2002 Lleyton Hewitt (ATP 70).

Cette défaite est la cinquième concédée au 1er tour en neuf participations au mythique tournoi londonien, la deuxième d'affilée et la troisième au cours des quatre dernières éditions. Stanislas Wawrinka n'a pas signé de résultat probant à Wimbledon depuis 2009, année où il ne s'était incliné qu'en cinq sets face à Andy Murray en 8e de finale.

La déception est grande pour le champion olympique 2008 de double, qui avait fait le plein de confiance la semaine dernière à Bois-le-Duc en disputant la première finale de sa carrière sur gazon dans la foulée de son quart de finale à Roland-Garros. Lundi, il n'est cependant jamais parvenu à retrouver le calme et la précision qui lui avaient permis de briller aux Pays-Bas, où la concurrence n'était il est vrai guère rude.

Stanislas Wawrinka a payé cher son manque de constance sur le court no 1 de Wimbledon. Auteur de 37 fautes directes contre seulement 11 pour son adversaire, il fut une proie bien trop facile pour un joueur de la trempe de Lleyton Hewitt (ATP 70). Le Vaudois réussissait pourtant une entame de deuxième set parfaite, menant 4-1 et manquant même une balle de 5-1 à la relance, mais ne parvenait pas à poursuivre sur cette lancée. Il lâchait définitivement prise après avoir manqué cinq balles de 3-3 à la relance dans le troisième set.

«Mentalement, j'étais beaucoup trop négatif aujourd'hui», a constaté Wawrinka. «Et quand on a quelques hésitations, ça devient extrêmement difficile contre un joueur comme Hewitt.»

L'Australien, qui avait profité d'un début de match catastrophique de son adversaire (4-0 après 11') pour prendre les devants, a démontré une nouvelle fois toute sa hargne et toute l'efficacité de son jeu de contre sur cette surface. Il confirme à 32 ans qu'il reste une valeur sûre sur herbe, lui qui avait atteint les demi-finales du relevé tournoi du Queen's dix jours plus tôt grâce notamment à un succès sur le médaillé de bronze des JO 2012 Juan Martin Del Potro. Il a fêté lundi son 40e succès en simple à Wimbledon. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!