Wawrinka passe entre les gouttes

Actualisé

Wawrinka passe entre les gouttes

Stanislas Wawrinka (no 9) a démontré mardi à Roland-Garros qu'il avait bien l'étoffe d'un top 10.

Le Vaudois a négocié à la perfection le 1er tour qui l'opposait au redoutable allemand Philipp Kohlschreiber (ATP 36), s'imposant 6-3 6-4 6-3 dans une partie interrompue durant trois heures par la pluie.

Plus régulier à l'échange et, surtout, plus solide mentalement et sur son coup droit, Stanislas Wawrinka prenait finalement logiquement le dessus sur le 8e de finaliste du dernier Open d'Australie, dans une rencontre entre deux joueurs possédant parmi les plus beaux revers à une main du Circuit. «Je n'évolue pas sur un nuage, coupait Stan. Mon jeu est simplement parfaitement en place en raison de la confiance qui m'anime. Je sais exactement ce que je dois faire sur le court.»

Cilic ou Haase

«Face à Kohlschreiber, je n'ai pas cherché à jouer les lignes. J'ai essayé de l'user. J'ai livré un très bon match face à l'un des meilleurs joueurs ne figurant pas parmi les têtes de série. Je l'ai dominé en me montrant très agressif. Je ne m'attendais pas à m'en sortir si facilement», poursuivait le champion junior de Roland- Garros 2003, qui n'aura pas non plus la tâche aisée au 2e tour où il retrouvera le Croate de 19 ans Marin Cilic (ATP 53) ou le Néerlandais de 21 ans Robin Haase (ATP 58).

La qualité de sa prestation et sa grande confiance actuelle feront cependant de lui le grand favori de ce 2e tour. Et un quart de finale face à Roger Federer (no 1) n'a vraiment rien d'utopique. «Je suis conscient d'évoluer actuellement à un très haut niveau. J'ai forcément regardé mon tableau, mais je ne pense pas encore à un duel face à Roger. Je dois avant tout passer le 2e tour. Cilic (réd: qui menait 7-6 6-2 6-5 face à Haase au moment de l'interruption définitive des débats mardi soir) a beaucoup progressé ces derniers mois. Je devrai imposer mon jeu pour passer l'épaule», concluait-il.

Wawrinka ne lâche rien

Mardi, Stanislas Wawrinka n'avait pourtant pas pris un départ idéal dans les deux premiers sets d'une rencontre qui débuta avec trois heures de retard sur l'horaire prévu. Philipp Kohlschreiber menait en effet 2-0 dans la première manche puis 4-2 dans la deuxième, mais ne parvenait pas à confirmer. Wawrinka réagissait il est vrai à chaque fois à la perfection: il s'adjugeait cinq jeux d'affilée dans le premier set pour mener 5-2, puis quatre de rang pour conclure le deuxième juste avant l'averse.

Le Vaudois de 23 ans ne lâchait rien non plus au retour des vestiaires sur le coup de 18h15. Il armait ainsi trois aces consécutifs alors qu'il était mené 30/40 sur son engagement dans le quatrième jeu, et poussait Kohlschreiber (24 ans) à la faute grâce à un excellent retour pour s'offrir le premier break du set dans le jeu suivant. Très solide sur son engagement dans cette manche, Stan concluait la partie sur un ultime break en armant un passing de coup droit gagnant après 1 h 48' de jeu.

(si)

Ton opinion