Roland-Garros: Wawrinka passe l'obstacle Janowicz
Actualisé

Roland-GarrosWawrinka passe l'obstacle Janowicz

Stanislas Wawrinka s'est qualifié pour les huitièmes de finale en venant à bout de Jerzy Janowicz en quatre manches (6-3 6-7 6-3 6-3). Il affrontera Richard Gasquet, lundi.

par
Grégory Beaud
Paris

Après une entame de match plus que brillante, le droitier de Saint-Barthélemy a pu rapidement faire sien le premier set. Face à lui, le Polonais a multiplié les erreurs et n'a jamais semblé en rythme sur son service. Une tendance qui a largement été inversée dès l'entame de la deuxième manche. Puissant et précis, Jerzy Janowicz ressemblait à nouveau au joueur qui a atteint la finale du Masters de Paris-Bercy l'année passée. «Il s'est montré plus agressif et a mis plus de pression sur mes services, a remarqué Wawrinka. Moi, j'ai moins bien servi.»

«Pas de baisse de régime»

Face au 21e joueur mondial, Stanislas Wawrinka a été contraint de serrer sa garde. Après un creux de quelques jeux - le score est passé de 5-3 à 5-6 -, le Vaudois s'est incliné 3-7 lors du jeu décisif. «Le premier point de mon jeu de service à 5-4 était important, a analysé le Suisse. Je l'ai mal négocié en faisant un mauvais choix. Ensuite, il a réalisé deux bons points. Je ne pense pas avoir eu une baisse de régime pour autant.»

Au sixième jeu de la troisième manche, le Romand est parvenu à reprendre le service surpuissant de son adversaire. A nouveau en pleine confiance derrière sa première balle, Wawrinka a tout de même sauvé une balle de break à 5-3 avant de remporter cette troisième manche.

Scénario semblable lors de la quatrième manche. Jerzy Janowicz a quasiment offert le break à Wawrinka. Un smash dans le filet suivi d'une double faute ont permis à «Stan» de prendre le large une dernière fois. «Je suis arrivé ici avec des doutes, a précisé le Vaudois. J'avais des pépins physiques, mais c'est désormais bon. Je me sens aussi bien que lors des précédents tournois au Portugal ou à Madrid.»

«Combat physique et mental»

Le Suisse n'a plus été inquiété jusqu'à la balle de match et s'est assuré un huitième de finale alléchant face au Français Richard Gasquet. «C'est l'un des meilleurs joueurs au monde sur terre battue», a prévenu le Biterrois après sa victoire face à Nikolay Davydenko.

Les deux joueurs n'ont jamais passé les huitièmes de finale à la Porte d'Auteuil. C'est l'un des rares joueurs contre qui j'ai si peu joué (ndlr: la dernière fois date de 2006), précise Wawrinka. «Je devrai être capable d'engager un combat physique et mental. Lui montrer que chaque point sera difficile à gagner.» Le vainqueur de cet affrontement de deux des plus beaux revers du circuit débouchera sur un quart de finale probable face à Rafael Nadal.

Ton opinion