Actualisé 14.09.2012 à 21:22

Coupe Davis

Wawrinka s'arrache, la Suisse mène 2-0

Le Vaudois a fini par venir à bout de Robin Haase en quatre manches (6-3 3-6 6-3 7-6). La Suisse, qui mène 2-0 contre les Pays-Bas en barrage de promotion/relégation de Coupe Davis, n'est plus qu'à une victoire du maintien.

de
Robin Carrel, Amsterdam
Stanislas Wawrinka a apporté un deuxième point à la Suisse.

Stanislas Wawrinka a apporté un deuxième point à la Suisse.

Le joueur de Saint-Barthélemy n'aime décidément pas les rencontres trop simples. A l'US Open déjà, il avait passé de longues heures sur le court en début de tournoi pour se défaire des modestes Sergiy Stakhovsky et Steve Darcis en respectivement quatre et cinq manches. Cet après-midi, Wawrinka a dû s'arracher pour mettre son pays sur la voie royale. En gérant mieux les points importants que son adversaire, il s'est finalement imposé après une bataille décousue d'un peu plus de deux heures trente.

Le Vaudois s'est montré le plus fort lors de deux des moments-clés de la rencontre. Il a aussi mieux su maîtriser les éléments. A une manche partout, il s'est mis tout seul dans la panade en effectuant deux double-fautes et en manquant un smash. «Stan» a tout de même réussi à s'en sortir et à recoller à 2-2. Mieux, dans la foulée il s'est offert le service de Haase. Lors de ce troisième set, Wawrinka a sauvé les sept balles de break auxquelles il a été confronté. Il s'est de son côté montré ultra-réaliste en ravissant deux fois l'engagement du Batave sur ses deux seules opportunités.

Le second tournant du match a eu lieu en toute fin de quatrième manche. Le No 1 néerlandais a obtenu deux balles de break à cinq jeux partout, mais a été bien incapable de les convertir. Dans la foulée, le Suisse s'est montré intraitable lors du jeu décisif remporté 7-4. Il a ainsi apporté le deuxième point à sa sélection, qui peut désormais lorgner sérieusement sur le maintien au sein de l'élite planétaire.

Wawrinka retrouvera con compère Roger Federer demain sur le coup de 14h. Les champions olympiques de double à Pékin devront battre le duo Jean-Julien Rojer/Robin Haase pour définitivement assurer la place suisse dans le groupe mondial. On voit mal comment les deux Helvètes pourraient trembler devant l'opportunité de s'offrir un dimanche de détente.

Coupe Davis. Groupe mondial. Demi-finales:

A Gijon (terre battue): Espagne - Etats-Unis 2-0. David Ferrer - Sam Querrey 4-6 6-2 6-2 6-4. Nicolas Almagro - John Isner 6-4 4-6 6-4 3-6 7-5.

A Buenos Aires (terre battue): Argentine - République tchèque 1-1. Juan Martin Del Potro (Arg) - Radek Stepanek (Tch) 6-4 6-4 6-2. Juan Monaco - Tomas Berdych 1-6 6-4 6-1 4-6 4-6.

Barrage de promotion-relégation dans le groupe mondial. 1re division:

A Amsterdam (terre battue): Pays-Bas - Suisse 0-2. Thiemo de Bakker - Roger Federer 3-6 4-6 4-6. Robin Haase - Stanislas Wawrinka 3-6 6-3 3-6 6-7 (4/7).

A Hambourg (terre battue): Allemagne - Australie 1-1. Cedric-Marcel Stebe - Bernard Tomic 6-2 3-6 4-6 6-7 (4/7). Florian Mayer - Lleyton Hewitt 7-5 6-3 6-2.

A Rio Preto (terre battue): Brésil - Russie 1-0. Rogerio Dutra bat Igor Adreev 6-2, 6-1 et abandon (blessé à une épaule)

A Bruxelles (terre battue): Belgique - Suède 2-0. - Steve Darcis - Michael Ryderstedt 6-3 7-6 (7/3) 6-0. David Goffin - Andreas Vinciguerra 6-4 6-3 7-5.

A Naples (terre battue): Italie - Chili 1-0. Andreas Seppi bat Guillermo Hormazabal 7-5 6-1 6-2. Fabio Fognini - Paul Capdeville 2-6 6-2 6-7 (6/8) 6-1 1-1, interrompu en raison de l'obscurité.

A Astana (indoor/terre battue): Kazakhstan - Ouzbekistan 1-1. Evgeni Korolev - Denis Istomin 3-6 6-4 2-6 6-0 3-6. Mikhail Kukuchkin bat Farruch Dustov 6-2 6-4 3-6 7-6 (7/5).

A Tokyo (dur): Japon - Israël 1-1. Go Soeda bat Dudi Sela 6-2 6-4 3-6 6-4. Tatsuma Ito - Amir Weintraub 3-6 2-6 4-6.

A Montréal (dur): Canada - Afrique du Sud 1-0. Vasek Pospisil - Izak Van Der Merwe 6-3 6-4 6-4.

Stanislas Wawrinka

«Cela n'a pas été simple, mais j'étais prêt pour ça. J'ai un peu perdu ma ligne lors de la deuxième manche. J'ai désormais l'expérience pour gérer ces moments-là et les petits détails qui font la différence. Il a fallu se montrer plus agressif par la suite et je me suis focalisé sur mon jeu. Je l'ai désormais battu six fois sur six, mais c'était vraiment dur. Demain, le double va être dangereux. Jean-Julien Rojer est un vrai spécialiste de la discipline.»

Severin Lüthi

«Samedi, il n'y a pas de raison de changer nos plans pour le double. Nous n'avons pas la garantie de l'emporter si Stanislas Wawrinka et Roger Federer sont alignés, mais il ne faudra pas les laisser revenir dans la partie. Après, on ne sait jamais ce qui peut se passer... Il faudra tout simplement ne pas les sous-estimer et se concentrer sur notre jeu.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!