Tennis-Open d'Australie: Wawrinka s'offre sa bête noire et rejoint Djokovic
Actualisé

Tennis-Open d'AustralieWawrinka s'offre sa bête noire et rejoint Djokovic

Stanislas Wawrinka s'est qualifié dimanche pour les quarts de finale en éliminant l'Espagnol Tommy Robredo en trois sets 6-3, 7-6, 7-6. Il affrontera mardi Novak Djokovic.

Stanislas Wawrinka est bien exact au rendez-vous que lui propose Novak Djokovic à Melbourne. Le Vaudois aura droit à sa revanche mardi sur la Rod Laver Arena, à l'Open d'Australie.

Face à un homme qui l'avait battu six fois en sept rencontres, Wawrinka s'est d'entrée de jeu affirmé comme le patron sur le court dimanche. Il a pris les commandes du match en signant le break au quatrième jeu. Il les a lâchées une dizaine de minutes à peine en se crispant à l'instant de conclure le deuxième set à 5-4 sur son service. Il a su toutefois parfaitement se reprendre pour gagner 7/3 le jeu décisif et prendre une option décisive sur le gain de cette rencontre.

L'an dernier, Novak Djokovic avait battu Stanislas Wawrinka 12-10 dans un huitième de finale long de 5h02'. Cette année, ce match aura lieu un tour plus loin dans le tournoi et il constitue toujours un défi extraordinaire pour le Suisse de l'année. Triple tenant du titre, Novak Djokovic est, en effet, invaincu depuis 24 matches à Melbourne. Par ailleurs, il reste sur une série de 28 victoires. Sa dernière défaite remonte à la finale de l'US Open en septembre dernier devant Rafael Nadal.

Malgré ces deux statistiques qui peuvent effrayer l'adversaire, Stanislas Wawrinka veut croire en son étoile. Il aborde ce quart de finale, son deuxième à Melbourne, dans un état de fraîcheur remarquable avec seulement huit sets et demi dans les jambes depuis le début de la quinzaine. Sur le plan du jeu, il frappe parfaitement la balle. La manière avec laquelle il a négocié son huitième de finale face à Tommy Robredo fut exemplaire alors qu'il aurait pu être en panne de rythme. Il n'avait, en effet, plus joué depuis quatre jours en raison du forfait du Canadien Vasek Pospisil (no 28) au troisième tour.

Cette qualification de Stanislas Wawrinka en quart de finale place Roger Federer le dos au mur s'il entend conserver sa place de no 1 suisse au prochain classement de l'ATP. Le Bâlois est désormais condamné à se hisser en demi-finale pour garder ce «leadership» qu'il assume depuis treize ans déjà. (si)

Ton opinion