Actualisé 17.05.2016 à 20:49

TennisWawrinka se balade pour ses débuts à Genève

Le Vaudois a dominé sans forcer l'Espagnol Albert Ramos-Viñolas 6-1 6-1 pour son entrée en lice au Geneva Open.

1 / 57
Stan Wawrinka sera exempté du premier tour du tournoi ATP de Brisbane, en janvier 2017. (Samedi 31 décembre 2016)

Stan Wawrinka sera exempté du premier tour du tournoi ATP de Brisbane, en janvier 2017. (Samedi 31 décembre 2016)

Keystone
Londres, Royaume-Uni
Londres, Royaume-Uni

Pour la première fois en quatre ans, Stan Wawrinka ne verra pas les demi-finales à Londres (Vendredi 18 novembre 2016).

kein Anbieter
Londres, Royaume-Uni
Londres, Royaume-Uni

Stan Wawrinka s'est totalement relancé dans la course à la qualification pour les demi-finales en battant Marin Cilic (Mercredi 16 novembre 2016).

Keystone

Stan Wawrinka (ATP 4) a signé une entrée en matière convaincante dans le Banque Eric Sturdza Geneva Open. Il s'est qualifié pour les quarts de finale en dominant le gaucher espagnol Albert Ramos-Viñolas (ATP 53) 6-1 6-1 en 53' au 2e tour. «C'était un match parfait. Difficile de dire le contraire», a lâché la tête de série no 1 du tableau, qui a régalé le (trop) maigre public présent avec un tennis de grande qualité.

Le Vaudois de 31 ans n'a perdu que 12 points sur son service - dont 5 dans le premier jeu du match - et a effacé la seule balle de break à laquelle il a dû faire face. Il menait alors déjà 6-1 4-1... Pas suffisamment efficace sur son propre engagement (54% de premières balles passées seulement), Albert Ramos-Viñolas n'avait pas les moyens d'éviter une sixième défaite en autant de duels.

«J'ai su le faire mal jouer», estimait Stan Wawrinka, qui a parfaitement su maîtriser ses émotions mardi. «Il était important de commencer tranquillement mon match, d'autant plus que je suis toujours plus nerveux lorsque je dois jouer en Suisse. Et je sais que je suis suffisamment fort pour pouvoir monter en puissance au cours d'un match face à un tel adversaire», affirmait-il.

«J'ai envie de gagner le titre»

En quête de confiance après n'avoir gagné que trois matches dans ses trois précédents tournois joués sur terre battue, Stan Wawrinka s'est donc pleinement rassuré mardi en début de soirée. «Je n'ai pas douté malgré mes récentes contre-performances, même si j'aurais bien voulu obtenir de meilleurs résultats. Je me sens bien à l'entraînement, et je sais que ça va tourner», glissait-il.

Stan Wawrinka ne s'enflammait pas malgré sa belle prestation de mardi. «Ce succès aisé ne m'offre aucune garantie pour la suite du tournoi. Mercredi, j'aurai déjà oublié ce premier match», expliquait le joueur de St-Barthélemy, qui assure ne pas encore penser à la quinzaine de Roland-Garros: «Le Geneva Open n'est pas une préparation à Roland-Garros. Je suis là pour gagner des matches. J'ai envie de gagner le titre, de bien jouer. Quand on est sur un tournoi, on ne peut pas se permettre de penser à la suite. On a déjà suffisamment de choses à gérer».

Un autre Espagnol

Sorti par Federico Delbonis l'an passé en quart de finale, Stan Wawrinka affrontera à nouveau un spécialiste de la terre battue jeudi à ce stade de la compétition. Il se frottera à un Espagnol, Pablo Carreño Busta (ATP 43). Il a remporté l'unique duel que les deux hommes ont livré, il y a trois ans en demi-finale d'un tournoi d'Oeiras (POR) qu'il allait remporter. Mais Pablo Carreño Busta (24 ans) a énormément progressé depuis, comme en témoignent ses deux finales jouées cette année terre battue (Sao Paulo et Estoril). (nxp/ats)

Programme mercredi

Le public qui prendra place mercredi dans le Court Central du Parc des Eaux-Vives en aura par ailleurs pour son argent, même s'il ne verra pas Stan Wawrinka à l'oeuvre.

Outre le choc Bellucci-Delbonis, il pourra assister aux entrées en lice de John Isner (ATP 17), dès 12h, de Marin Cilic (ATP 11), aux alentours de 15h30, et de la tête de série no 2 David Ferrer (ATP 12).

L'Espagnol, qui a quitté le top 10 lundi pour la première fois depuis octobre 2010, se mesurera à l'Ouzbèke Denis Istomin (ATP 64) dès 18h.

Bellucci assure

Sacré en 2015 dans le Parc des Eaux-Vives, Thomaz Bellucci (ATP 39) avait entamé victorieusement la défense de son titre un peu plus tôt dans la journée, dominant le Kazakh Mikhail Kukushkin (ATP 81) 6-2 6-1 au 1er tour.

Le Brésilien, qui a conquis trois de ses quatre trophées estampillés «ATP Tour» sur sol helvétique (Gstaad 2009 et 2012, Genève 2015), se frottera à un autre gaucher, l'Argentin Federico Delbonis (ATP 33), mercredi après-midi en 8e de finale.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!