Monte-Carlo: Wawrinka se tatoue une phrase pleine d'espoir
Actualisé

Monte-CarloWawrinka se tatoue une phrase pleine d'espoir

Après la main et le nom de sa fille, le tennisman vaudois s'est fait faire un nouveau tatouage. Une phrase de Beckett incitant à la persévérance qu'on a pu découvrir au tournoi de Monte-Carlo où se trouvent Ilham et leur petite Alexia.

par
fab/gyb

«Des nouveaux tatouages? Oui peut-être. J'ai déjà quelques idées mais je ne donnerai pas de détails.» Interrogé en décembre dernier par le site sport.ch, Stanislas Wawrinka laissait entendre qu'il avait l'intention de ne pas se contenter du prénom et de la main de sa fille, Alexia, sur le flanc droit comme tatouage.

Il vient de passer à l'acte. Les dernières photos de ses matchs au tournoi de Monte-Carlo permettent en effet de voir que le tennisman vaudois s'est tatoué une phrase sur le bras gauche: «Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better.» Il s'agit d'une citation tirée du roman «Worstward Ho» («Cap au pire») écrite par Samuel Beckett en 1983 que l'on pourrait traduire ainsi: «Déjà essayé. Déjà échoué. Peu importe. Essaie encore. Echoue encore. Mais échoue un peu moins.» Un message d'espoir donc et de persévérance qui sied parfaitement au parcours de Stan, tant en matière de tennis que dans sa vie privée, parfois tumultueuse.

«C'est mon deuxième tatouage, ça faisait un moment que je voulais le faire, nous a expliqué Wawrinka juste avant d'écraser Andy Murray en deux sets. C'est une phrase que j'aime beaucoup qui résume bien mon métier et mon envie de toujours essayer malgré les défaites. Rien de bien spécial.»

Ton opinion