Football: Wenger: «Mon poste est mon poste»

Actualisé

FootballWenger: «Mon poste est mon poste»

L'entraîneur d'Arsenal, sixième de Première League, est las de répondre aux questions sur son avenir professionnel.

Arsène Wenger.

Arsène Wenger.

Keystone

Arsène Wenger s'est dit «stupéfait» des spéculations sur son avenir. Les Gunners, sévèrement battus dimanche par Manchester City (3-0) en finale de la Coupe de la Ligue, doivent affronter à nouveau les Citizens jeudi en championnat.

«Je suis juste stupéfait de devoir toujours répondre aux mêmes questions. Je suis ici depuis 21 ans, j'ai refusé des offres du monde entier pour respecter mes contrats. Je suis donc toujours étonné de devoir encore répondre à ce genre de questions», a répondu Wenger, interrogé sur la pérennité de son poste. «Mon poste est mon poste. Honnêtement, c'est le dernier de mes soucis pour le moment. Mon souci est de me concentrer, de préparer l'équipe pour le match de demain (réd: jeudi)», a ajouté le technicien français, sous contrat jusqu'à la fin de la saison prochaine.

Arsenal est actuellement sixième de Premier League, à dix points des places qualificatives pour la Ligue des champions. Dimanche à Wembley, en finale de Coupe de la Ligue, les «Gunners» ont été nettement dominés par les Mancuniens, s'attirant de nombreuses critiques d'anciens joueurs comme Thierry Henry et Ian Wright.

Mercredi, Wenger (68 ans) a pourtant défendu ses joueurs. «Je crois que nous devons vivre avec cette critique et répondre ensemble comme nous le faisons toujours», a estimé l'Alsacien. «Nous n'avons pas joué contre une petite équipe en demi-finale. Nous avons joué contre Chelsea et nous avons montré que nous pouvions nous battre. Il faut aussi reconnaître que Manchester City est une équipe de qualité», a-t-il déclaré. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion