Minarets: Widmer-Schlumpf a rencontré des représentants musulmans
Actualisé

MinaretsWidmer-Schlumpf a rencontré des représentants musulmans

Eveline Widmer-Schlumpf a reçu lundi plusieurs représentants des organisations islamiques. Elle a réaffirmé la volonté de la Confédération de poursuivre et d'élargir le dialogue avec la communauté musulmane.

Une première rencontre avait eu lieu le 30 septembre, avant la votation sur l'initiative anti-minarets. D'un côté comme de l'autre, le point a été fait lundi sur le résultat de cette votation, poursuit le DFJP.

Mme Widmer-Schlumpf a souligné que la décision du peuple restreint la liberté, pour les musulmans, de manifester leur croyance en érigeant des minarets. Mais elle ne touche pas leur droit de professer leur foi et de pratiquer leur religion.

Décision populaire acceptée

La cheffe du DFJP a exposé que la décision populaire est l'expression de problèmes, mais qu'elle offre aussi une chance de mener un vaste débat public. De leur côté, les représentants des organisations islamiques réunis lundi acceptent la décision prise par le peuple, poursuit le communiqué.

«La Confédération est responsable de la préservation de la paix religieuse et de la coexistence pacifique entre les cultures présentes en Suisse. Elle poursuivra donc le dialogue avec les musulmans et invitera d'autres participants à y prendre part», écrit encore le département.

La prochaine rencontre devrait être l'occasion de procéder à une analyse de la situation et de discuter de mesures concrètes. La communauté musulmane a été représentée, lors des rencontres passées, par la Fédération d'organisations islamiques de Suisse, la Coordination Organisations islamiques de la Suisse et la Fondation de l'entre-connaissance.

(ats)

Ton opinion