Widmer-Schlumpf reprend le département de Blocher
Actualisé

Widmer-Schlumpf reprend le département de Blocher

Eveline Widmer-Schlumpf dirigera dès le 1er janvier le Département fédéral de justice et police (DFJP).

L'UDC grisonne a accepté mardi, lors d'une séance spéciale du Conseil fédéral, de reprendre le dicastère dirigé jusqu'ici par Christoph Blocher.

Les six autres conseillers fédéraux ont décidé de conserver leur département. Ils ont dit leur préférence par ordre d'ancienneté et l'affaire a été réglée en quelques minutes, a-t-on appris auprès de la Chancellerie fédérale.

Le socialiste Moritz Leuenberger reste donc à la tête de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication, tandis que le radical Pascal Couchepin garde l'intérieur. L'UDC Samuel Schmid n'a pas voulu céder la défense, la protection de la population et les sports. La socialiste Micheline Calmy-Rey maintient les rênes des affaires étrangères, Hans-Rudolf Merz celles des finances et Doris Leuthard celles de l'économie.

La nouvelle ministre de la justice n'a donc pas eu le choix. Mais elle avait déjà assuré, juste après avoir accepté son élection jeudi, n'avoir aucun souhait particulier et être ouverte à tous les départements. Dans les Grisons, elle a dirigé les finances et les affaires militaires. Mais le Département fédéral de justice et police ne lui est pas totalement étranger puisqu'elle est juriste de formation.

Dossiers du DFJP

Une pile de dossiers va attendre Eveline Widmer-Schlumpf sur son nouveau bureau. Si les grands chantiers judiciaires - Tribunaux fédéraux, révision du code pénal, procédure pénale et civile - sont achevés ou en passe de l'être, la question du Ministère public de la Confédération (MPC) est loin d'être réglée.

Répartie actuellement entre le Tribunal pénal fédéral et le DFJP, la surveillance du MPC devrait à l'avenir être confiée au Conseil fédéral. Une procédure de consultation est en cours. La démocrate du centre devra reprendre les dossiers controversés de l'abrogation de la Lex Koller et des importations parallèles.

Etrangers

Autre projet en souffrance: la révision de la norme antiracisme, celle-là même qui donnait «des maux de ventre» à Christoph Blocher. Le Zurichois a demandé à un groupe de travail d'étudier une modification de la disposition pénale. Une initiative populaire pour l'abolir a été lancée par les Démocrates suisses.

Le durcissement du droit d'asile et des étrangers à peine en vigueur, le milliardaire évincé du gouvernement a plaidé pour des mesures supplémentaires, notamment contre les déserteurs érythréens. Diverses voix s'élèvent pour un renforcement de la politique d'intégration.

Le renvoi des délinquants étrangers est en discussion via une initiative populaire. La nouvelle ministre de la justice devra défendre la position du Conseil fédéral face au texte de son propre parti. Elle sera confrontée prochainement à une situation analogue avec l'initiative de l'UDC visant à maintenir les naturalisations par les urnes.

Sujets honnis

En plus des projets déjà sur les rails comme la modernisation du droit de la société anonyme ou l'utilisation sur des produits de la désignation suisse et du drapeau rouge à croix blanche, Eveline Widmer-Schlumpf risque de devoir s'atteler à des sujets que son précédesseur s'était efforcé de laisser dans un tiroir.

En font partie l'euthanasie et la surveillance des organisations d'aide au suicide comme Exit et Dignitas. Dans la presse, la démocrate du centre s'est montrée elle aussi plutôt réticente à légiférer. Les observateurs s'attendent aussi à ce qu'elle procède à des remaniements parmi les collaborateurs.

Suppléances

La mainmise de l'UDC sur le DFJP se poursuit après quatre ans, même si ce sera cette fois avec une conseillère fédérale exclue du groupe parlementaire. Depuis 1960, ce département a été en mains démocrates-chrétiennes pendant 38 ans et radicales pour six ans.

Le Conseil fédéral doit encore confirmer la répartition des départements lors de sa première séance de 2008, le 16 janvier. Les suppléances en cas d'absence des chefs attitrés des dicastères seront réglées à cette occasion.

(ats)

Ton opinion