Australie: William, Catherine et George sont arrivés
Actualisé

AustralieWilliam, Catherine et George sont arrivés

Le prince William, son épouse Catherine Middleton et leur bébé de huit mois, le prince George, ont atterri mercredi à Sydney. L'Australie est la deuxième et dernière étape de leur tournée aux antipodes.

La famille princière est descendue d'un appareil de l'Australian Air force, sous un ciel radieux, en provenance de Nouvelle-Zélande où ils viennent de passer une dizaine de jours.

Catherine Middleton, en jaune, tenait dans ses bras le bambin de huit mois. Le Premier ministre australien, Tony Abbott, et le gouverneur général, Sir Peter Cosgrove, représentant de la reine d'Angleterre en Australie, ont accueilli la famille à sa descente d'avion.

Le couple va entamer sa visite en Australie par un grand dîner officiel donné mercredi soir par l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud au sein de l'opéra de Sydney, le monument qui symbolise la ville.

Il se rendront jeudi dans les Montagnes bleues, une chaîne montagneuse proche de Sydney, le 19 avril à Brisbane (côte est) et le 22 à Uluru, au centre de l'île-continent. Puis Adelaïde (sud) le 23, la capitale Canberra (sud-est) les 24 et 25, avant de rentrer en Angleterre.

Majorité pour la monarchie constitutionnelle

La Nouvelle-Zélande et l'Australie, anciennes colonies britanniques, sont des monarchies constitutionnelles, avec pour chef d'Etat le souverain d'Angleterre.

Un sondage conduit par Nielsen pour le groupe de média Fairfax, auprès de 1400 personnes, assure que le soutien à l'instauration d'une république en Australie est à son plus bas depuis vingt ans. Quelque 42% des personnes interrogées se prononcent en faveur d'une république. 51% veulent conserver le statut de monarchie constitutionnelle, selon ce sondage. Mais le sujet laisse en général les Australiens plutôt indifférents.

Le jeune couple avait été accueilli chaleureusement en Nouvelle-Zélande. Le Premier ministre, John Key, espère que les images de son pays transmis à l'étranger à l'occasion de cette visite princière doperont le tourisme. (ats/afp)

Ton opinion