Actualisé

William White sur les traces de Ben Harper

William joue ce soir à la salle Métropole. Le concert sera enregistré pour un DVD qui sortira en avril 2007. Rencontre.

William a décollé dans les charts depuis la rentrée de septembre. Il tient son succès d'un tempérament hors norme et de ballades douces. Choisi par Opus One pour jouer en première partie de la tournée suisse de Ben Harper, cette exposition l'a propulsé sur le devant de la scène.

Il dit lui-même: «C'est au fur et à mesure des concerts que j'ai senti que le public venu pour Ben Harper était aussi le mien.» Avant le maître du rock, absolument seul avec sa guitare, il propose des ballades et des chansons idé-ales pour accueillir et chauffer les émotions d'un public curieux de nouvelles sensations.

Plus de 30 000 disques vendus en Suisse, dont 8000 en Suisse romande: William n'arrive pas à expliquer cet engouement. «Je suis arrivé en Suisse en 1991, et tout s'enchaîne depuis une année», dit-il. Si certaines radios ont succombé aux charmes des mélodies, sa fille de 4 ans, Noa, reste critique.

«Elle fait la grimace quand ce que je joue ne lui plaît pas, alors je change», s'amuse-t-il guitare à la main. Pour un concert 100% William, il propose des titres funky et pop. Devant un public qui devrait avoisiner les mille personnes, le concert sera retransmis sur Couleur 3. Dès l'année prochaine, des dates tombent également à l'étranger.

Juan Caido

William White, «Undone», déjà disponible

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!