Microsoft: Windows 7 vendu en Europe sans Explorer pré-installé
Actualisé

MicrosoftWindows 7 vendu en Europe sans Explorer pré-installé

L'éditeur américain de logiciels Microsoft a annoncé jeudi qu'il commercialiserait son futur système d'exploitation Windows 7 en Europe sans le navigateur Internet Explorer pré-installé, pour répondre aux critiques des autorités européennes.

Les acheteurs européens devront installer eux-mêmes leur navigateur internet, ce qui devrait satisfaire les exigences de l'Union européenne qui voit dans l'association des deux produits une entorse à la concurrence.

Le groupe lancera Windows 7, qui succèdera au très décrié Vista, le 22 octobre dans le monde entier, a-t-il confirmé dans un communiqué.

«Nous nous engageons à rendre Windows 7 disponible en Europe en même temps qu'il sera lancé dans le reste du monde, mais nous devrons aussi nous conformer aux réglements européens sur la concurrence en lançant ce produit», a indiqué le directeur juridique adjoint de Microsoft, Dave Heiner.

«Etant donné la procédure judiciaire en cours, nous avons décidé qu'au lieu d'inclure Internet Explorer à Windows 7 en Europe, nous l'offrirons séparément et sur une base d'utilisation facile à la fois aux fabricants et aux usagers d'ordinateurs», a-t-il expliqué, cité dans le communiqué.

Dans une «lettre de griefs» mi-janvier, la Commission européenne avait accusé le géant américain du logiciel d'abuser de sa position dominante en intégrant systématiquement Internet Explorer à son système d'exploitation Windows, qui équipe quelque 90% des PC existant dans le monde.

Bruxelles y voit un avantage déloyal pour le navigateur comparé à ses concurrents, comme Firefox (de la fondation Mozilla), Chrome (de Google), ou encore Opera du norvégien Opera Software, qui avait lancé la procédure en portant plainte.

La Commission européenne devait interroger Microsoft début juin pour entendre ses arguments contre ses accusations d'abus de position dominante, mais Microsoft avait demandé un report, qu'il n'a pas obtenu.

(afp)

Ton opinion