CES 2011, Las Vegas: Windows 8 sera optimisé pour l'Internet mobile
Actualisé

CES 2011, Las VegasWindows 8 sera optimisé pour l'Internet mobile

Microsoft a confirmé mercredi que l'avenir de l'informatique se jouait dans les appareils portables, en annonçant que son prochain système d'exploitation serait basé sur une architecture mobile ARM.

Steve Ballmer, PDG de Microsoft, lors de la keynote au Consumer Electonic Show.

Steve Ballmer, PDG de Microsoft, lors de la keynote au Consumer Electonic Show.

La firme de Redmond a annoncé que le successeur de Windows 7 sera adapté aux tablettes mobiles. Du coup, cette évolution conduit Microsoft à se distancer de son partenaire de longue date Intel, pour adapter ses programmes informatiques à des systèmes de puces et cartes mères de très petit format, basés sur l'architecture du concepteur britannique de microprocesseurs ARM, adaptés aux appareils portables et/ou de petite taille.

«Les clients exigent une intégration bien plus étroite entre les programmes et les matériels», a justifié un vice-président de Microsoft, Steven Sinofsky, durant un point de presse à la veille de l'ouverture du grand salon de l'électronique grand public (CES) à Las Vegas (ouest des Etats-Unis). «C'est une évolution du matériel», a-t-il ajouté: «plus de fonctionnalités dans un paquet réduit».

M. Sinofsky s'est toutefois refusé à indiquer si cette réorientation était centrée sur le développement des tablettes. Le patron du groupe Steve Ballmer n'a pas caché ces derniers mois sa frustration devant la lenteur de ses partenaires fabricants d'appareil à sortir des tablettes qui pourraient rivaliser avec l'iPad d'Apple, pourtant une priorité pour lui.

Il y a deux ans, Microsoft avait annoncé son dernier système d'exploitaiton Windows 7 en assurant que «le tactile est dans son DNA», mais seulement une poignée de fabricants l'utilisent pour des tablettes, les autres semblant déçus de ses chances de rivaliser avec le système iOS d'Apple.

M. Sinofsky de son côté a montré des ordinateurs de prochaine génération sous Windows fonctionnant avec des microprocesseurs de plusieurs rivaux d'Intel, Nvidia, Qualcomm, Texas Instruments, sur une architecture ARM. «Ces nouveaux matériels nous imposent de travailler avec de nouveaux partenaires», a déclaré M. Sinofsky. (afp)

Ne rien manquer

La rubrique Hi-tech de 20 minutes est aussi présente sur Twitter et Facebook. Suivez-nous et ne ratez plus aucune nouvelle concernant le domaine du multimédia.

Ton opinion