Dopage en Ligue des Champions: Wolfsburg espère prendre la place du CSKA en huitièmes de finale
Actualisé

Dopage en Ligue des ChampionsWolfsburg espère prendre la place du CSKA en huitièmes de finale

Le club de Wolfsburg espère encore participer aux 8e de finale de la Ligue des champions malgré sa défaite (1-3) devant Manchester United, alors que deux joueurs du CSKA Moscou, dans le groupe de l'équipe allemande, ont été suspendus par l'UEFA pour un contrôle antidopage positif.

Le CSKA Moscou, vainqueur de Besiktas (2-1) mardi, a terminé à la 2e place du groupe B avec 10 points, devant Wolfsburg, 3e avec 6 points.

«Si cela devait être un cas de dopage, il ne serait pas juste que le CSKA Moscou participe aux 8e de finale», a déclaré le directeur général de Wolfsburg, Jürgen Marbach, à l'agence allemande SID.

«Nous avons contacté l'UEFA. Dès qu'on saura précisément de quoi il retourne, nous déciderons des suites à donner à cette affaire», a-t-il poursuivi.

«Dans les autres sports, les cas de dopage sont toujours sanctionnés de façon implacable, cela doit être aussi le cas dans le football», a conclu M. Marbach.

Deux joueurs du club russe, défenseurs Sergei Ignashevich et Alexei Berezutsky, titulaires lors du match contre Manchester United (3-3) le 3 novembre, ont subi un contrôle antidopage à l'issue de cette rencontre.

Les échantillons prélevés ont révélé la présence de sudafed, un dérivé de la pseudoéphédrine.

Ce médicament, utilisé pour soigner le rhume, ne figure pas actuellement sur la liste des produits dopants, mais son utilisation doit être signalée à l'UEFA, procédure que n'a pas suivi le médecin du CSKA Moscou.

Les joueurs ont été suspendus à titre provisoire en attendant la convocation du médecin par l'UEFA.

(afp)

Ton opinion