Wonder Woman et Batman comme icônes de la mode

Actualisé

Wonder Woman et Batman comme icônes de la mode

Les plus grands créateurs ont, au
fil du temps, pioché leurs idées dans la garde-robe des superhéros.

Une exposition qui s'ouvre aujourd'hui au Metropolitan Museum de New York retrace l'influence des superhéros de bandes dessinées et de cinéma sur la mode contemporaine. Le XXe siècle a vu émerger des générations de couturiers qui, à des degrés divers, ont été inspirés par Superman, Spider-Man ou Captain America, ces justiciers aux corps parfaits et à la jeunesse éternelle, qui accomplissent des prouesses dès lors qu'ils quittent leur identité banale et revêtent les costumes qui les font s'envoler, tournoyer, plonger et triompher de l'ennemi.

Sur des mannequins en cire, une soixantaine de modèles créés par des stars de la mode comme Thierry Mugler ou Pierre Cardin dans les années 1980, John Galliano, Jean-Paul Gaultier, Hussein Chalayan ou Alexander McQueen plus tard, montrent à quel point l'inspiration est venue souvent des héros urbains américains. Certains vêtements sont très connus, comme le corset-moto de Thierry Mugler pour sa collection printemps-été 1992, équipé de rétroviseurs et de guidon, ou les combinaisons sportives à cagoule de Jean-Paul Gaultier pour sa collection automne-hiver 1995-1996.

D'autres ont été vus au cinéma, comme le costume de Superman porté par Christopher Reeve en 1978. «Ils ont eu du courage, les Gaultier, Mugler et Galliano», souligne le couturier Giorgio Armani. «Mais ce courage est nécessaire à la culture de la mode», a-t-il ajouté, rendant hommage «aux dessinateurs de bandes dessinées des années 1930 et 1940».

Et d'ajouter: «Flash Gordon vivait dans les mêmes maisons que l'on construit maintenant à Shanghai dans le quartier du Bund.»

(afp/win)

Ton opinion