26.08.2020 à 21:51

ProductivitéWord adopte timidement la transcription audio

La version web du traitement de texte
de Microsoft permet de saisir automatiquement des paroles anglophones dictées ou fournies via un fichier audio.

Satya Nadella, patron de Microsoft. (Photo by Manjunath Kiran / AFP)
microsoft nadella

Satya Nadella, patron de Microsoft. (Photo by Manjunath Kiran / AFP)

AFP

Microsoft a présenté cette semaine la nouvelle technologie de transcription qui fera partie de sa suite bureautique payante Microsoft 365 (ex-Office 365). Elle permet aux utilisateurs de dicter directement à l’ordinateur un texte pour en obtenir dans la foulée la transcription écrite. Il est également possible de téléverser un fichier audio, dont la sortie du rendu peut prendre la durée du fichier.

L’option est pour le moment limitée à l’anglais et exclusivement à la version web de Word. Microsoft n’alloue qu’un quota de 300 minutes par mois, soit 5 heures, pour la transcription de fichiers audio. Ceux-ci ne peuvent pas dépasser 200 Mo, soit environ 75 minutes d’enregistrement MP3 mono de basse qualité.

Microsoft espère déployer la technologie sur les téléphones portables et les tablettes d’ici à la fin de l’année, mais ne s’engage pas à offrir la technologie pour les applications de bureau, a relevé le site CNET.

La société dirigée par Satya Nadella a déclaré qu'elle se considérait comme «absolument au sommet de l'industrie» en matière de précision. Comme les deux autres géants du cloud Amazon et Google, la firme de Redmond exploite les données massives à l’aide de l’intelligence artificielle et la puissance de calcul adaptée.

Nous sommes vraiment particulièrement bien placés pour vous aider à fournir un guichet unique, où votre audio, votre transcription d’enregistrement, vos notes et, en fin de compte, votre histoire peuvent tous vivre ensemble dans un seul outil sécurisé et familier

Dan Parish, responsable chez Microsoft

Microsoft est à la traîne par rapport à la concurrence, notamment Google, qui propose de la transcription multilingue pour les utilisateurs de Docs sur le navigateur Chrome (mais pas sur Firefox par exemple). Des services spécialisés ont aussi misé sur ce créneau très lucratif, à l’exemple de Otter.ai. L’application mobile anglophone propose de traiter 10 heures gratuitement et fait ressortir des mots-clés pertinents des textes transcrits.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
15 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Paul

27.08.2020 à 17:28

On parle de quoi là? La fonction dictée sur Word existe depuis Word 2016 dans plus d'une dizaine de langue... Je m'en sers au quotidien.

Voila

27.08.2020 à 10:32

quelle monde nul, quelle humanité rétrograde, quel honte d'en arriver la.

Bonhomme

27.08.2020 à 10:22

Mon macintosh vieux de 10 ans fait ça. En multilingue!! Utilisé avec Word… A la pointe …