Actualisé

CyclismeWout Van Aert accusé de dopage mécanique

Sacré champion du monde de cyclo-cross à Belvaux au Luxembourg, fin janvier, le Belge Wout Van Aert est accusé de dopage mécanique par un quotidien espagnol. Images à l'appui.

par
fl

Les images sont troublantes et rappellent de précédentes histoires dont le cyclisme se passerait bien. Depuis dimanche, le Belge Wout Van Aert, champion du monde de cyclocross à Belvaux, fin janvier, est à nouveau accusé de dopage mécanique par le quotidien sportif espagnol AS.

«Y a-t-il un moteur dans son vélo?», s'est demandé AS au terme d'une course disputée à Lille en province d'Anvers. Le quotidien sportif espagnol se demandant comment le coureur belge a rapidement pu récupérer sa trajectoire, alors que sa roue arrière venait de glisser dans la boue.

Des contrôles au départ

Au vu des images, le doute persiste. D'autant plus que les roues du champion du monde de cyclo-cross tournent étrangement dans certaines circonstances. Lors d'une manche de Coupe du monde en Italie, AS rappelle que la roue arrière de Van Aert avait déjà tourné plus que la normale, alors qu'elle était bloquée dans la boue.

Ces accusations sont-elles fondées? La question mérite d'être posée, même si l'UCI contrôle les coureurs régulièrement. Lors des championnats du monde à Belvaux, comme en atteste notre photo ci-dessus, deux commissaires équipés de tablette ont passé au peigne fin les vélos des coureurs sur la ligne de départ. Ces «caméras thermiques» sont-elles toutefois suffisamment efficaces pour détecter la présence d'un moteur dans un vélo? (fl/20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!