Italie: WWF demande à Berlusconi de s'occuper des déchets toxiques
Actualisé

ItalieWWF demande à Berlusconi de s'occuper des déchets toxiques

L'organisation de défense de l'environnement World Wild Fund (WWF) a demandé au gouvernement italien de s'occuper de la question de déchets toxiques qui seraient dissimulés dans des épaves au large des côtes italiennes, a déclaré une responsable de l'association jeudi à l'AFP.

Dans une lettre adressée au chef du gouvernement Silvio Berlusconi et à plusieurs responsables politiques, Stefano Leoni, le président de la branche italienne du WWF, demande la nomination d'un commissaire spécial chargé «du repérage et de la mise en sécurité des épaves» ainsi que le déblocage urgent «de ressources financières et de personnel qualifié pour achever l'enquête».

Le WWF demande en fait au gouvernement de s'occuper du cas du cargo Cunsky, rempli de bidons radioactifs et qui avait été retrouvé au large des côtes de la Calabre le 12 septembre grâce aux déclarations à la justice d'un repenti de la 'Ndrangheta, la mafia calabraise.

L'épave ferait partie d'un groupe de 32 embarcations coulées par la mafia en Méditerranée avec à leur bord des produits toxiques tels que le thorium 234, le plutonium ou le sulfate d'ammonium, selon le parquet de Reggio-Calabria (sud).

Depuis les premières plaintes déposées en 1994 par l'association pour la protection de l'environnement Legambiente, toutes les enquêtes concernant les navires disparus et suspects ont été archivées.

WWF rejoint ainsi plusieurs ONG qui ont dénoncé la passivité du gouvernement italien face au problème du trafic mafieux de déchets toxiques et radioactifs en Méditerranée.

«Il n'y a aucune volonté de la part du gouvernement de s'occuper du problème», a critiqué Cristina Maceroni, porte-parole de la branche italienne du WWF.

«Le gouvernement n'a fait aucune déclaration après la découverte du cargo Cunsky. Des fonds doivent être débloqués par le gouvernement pour examiner la cargaison potentiellement dangereuse de l'épave», a-t-elle ajouté. (afp)

Ton opinion