Football: Xamax et SLO: à chacun son regret et sa satisfaction
Actualisé

FootballXamax et SLO: à chacun son regret et sa satisfaction

Aucun but n’a été inscrit dans le troisième derby entre les deux équipes cette saison. Stade-Lausanne a plutôt dominé, Neuchâtel obtenu le point qu’il voulait.

par
Florian Vaney
(Neuchâtel)
L’équipe de Meho Kodro a dominé mais n’a pas gagné.

L’équipe de Meho Kodro a dominé mais n’a pas gagné.

Eric Lafargue

Les deux premiers Xamax - Stade-Lausanne de la saison avaient accouché de deux matches quasi similaires. Deux parties ouvertes, deux dominations neuchâteloises, deux victoires stadistes. Les retrouvailles de vendredi ont échappé à la règle. Parce que le SLO est toujours mieux en place et commet de moins en moins d’erreurs fatales. Parce que Xamax et Andrea Binotto n’avaient semble-t-il vraiment pas envie de repartir sans un point de ce derby. Question de fierté pour l’ancien coach à succès des Vaudois? On peut l’imaginer. Tout comme on peut imaginer que les Neuchâtelois, quitte à ne prendre que peu de risques, cherchaient enfin à enchaîner deux résultats positifs de rang. Ce qu’ils peinent clairement à faire cette saison.

Les deux équipes carburant plutôt bien en ce moment, il existait deux possibilités pour vendredi soir. Des débats partant d’un but à l’autre ou un match particulièrement fermé. La seconde option a très vite pris le dessus sur la première. Et dans ces cas-là, ce sont surtout les erreurs qui donnent du relief à la partie.

La réalité actuelle, c’est que Stade-Lausanne a bien une ou deux longueurs d’avance par rapport à son rival dans le registre de la justesse technique. Résultat, les erreurs ont plutôt émané des pieds xamaxiens. De ceux de Nicky Beloko, notamment, qui a offert la plus belle occasion de la première mi-temps en laissant échapper un ballon à mi-terrain. Christian Schneuwly a lancé Guy Mbenza et, au regard de la verve actuelle du Congolais, on s’attendait à ce qu’il ne tremble pas face à Laurent Walthert. Mais non, sa frappe a décidé de fuir le poteau.

Des occasions pour SLO

La différence entre les deux équipes n’était pas flagrante, mais le plus sûr de son fait, c’était bien Stade, qui s’est procuré les trois vraies possibilités de la première période. La plus belle action rouge et noire avant le thé? Peut-être lorsque Yanis Lahiouel, Roland Ndongo et Karim Gazzetta sont partis à léchauffement en traversant la zone technique d’Andrea Binotto. Leur ex-entraîneur a alors eu un sourire et une poignée de main chaleureuse pour ses anciens protégés. Sympa.

NE Xamax a eu la bonne idée de laisser les amabilités ici et d’en mettre un peu plus au retour des vestiaires. Ce qui n’a pas eu pour conséquence de faire frissonner Justin Hammel, le sûr dernier rempart stadiste, mais de voir un tant soit peu les Neuchâtelois aux avant-postes durant quelques instants. Jusqu’à ce que le rythme de la première mi-temps reprenne. Stade-Lausanne devant, Guy Mbenza qui force Laurent Walthert à sortir le grand jeu et une parité qui demeure malgré tout (0-0, score final).

En somme, chaque équipe est repartie avec son regret et sa satisfaction. Xamax a davantage obtenu ce qu’il chercherait que le SLO, même s’il n’a pas vraiment confirmé son match référence du week-end dernier. Et les Vaudois ont démontré leur supériorité, sans trouver la solution qu’ils nous avaient habitués à dénicher.

Neuchâtel Xamax - Stade-Lausanne-Ouchy 0-0

La Maladière, huis clos. Arbitre: Sven Wolfensberger.

Xamax: Walthert; Epitaux, Bangura, Mveng; Gomes, Dominguez, Beloko (78e André), Kempter; Parapar (71e Mbock), Mutombo (61e Nuzzolo); Mafouta. Entraîneur: Andrea Binotto.

SLO: Hammel; Hajrulahu, Rüfli, Efendic; Asllani (67e Qarri), Bamba, Abdullah, Perrier; Schneuwly (67e Lahiouel), Amdouni; Mbenza. Entraîneur: Meho Kodro.

Avertissements: Abdullah (17e, antijeu), Mutombo (57e, antijeu), Mbock (75e, jeu dur), André (79e, jeu dur), Efendic (86e, jeu dur), Perrier (87e, antijeu), Mafouta (88e, jeu dur).

GC s’échappe

Grasshopper a pris un peu plus le large en tête de la Challenge League, vendredi soir, grâce à sa victoire contre Aarau 4-1 (3-0) et aux résultats de ses adversaires directs. Les Sauterelles nont eu aucun problème pour venir à bout des Argoviens. Ils menaient déjà 3-0 à la 35e grâce à un doublé de Pusic (6e et 35e) et une réussite dArigoni (17e).

GC asormais sept points davance sur Thoune, qui na pu faire mieux que 1-1 (1-1) sur le terrain de Chiasso, dernier du classement. Ces points perdus par les Bernois ne profitent ni au SLO ni à Schaffhouse, quatrième à 9 longueurs, qui a fait 3-3 (2-2) contre Winterthour, sauvant un point grâce à un penalty de Mujic à la 92e minute.

Ton opinion