Actualisé 11.05.2019 à 21:22

Foot - Super LeagueXamax mord la poussière et reste au neuvième rang

Les Neuchâtelois se sont inclinés 1-2 samedi à la Maladière face à Zurich, après avoir pourtant ouvert le score. Ils restent barragistes.

de
Tim Guillemin, Neuchâtel
Menés d'une longueur, Assan Ceesay (à dr.) et Zurich ont su renverser la vapeur contre Arbenit Xhemajli et Xamax.

Menés d'une longueur, Assan Ceesay (à dr.) et Zurich ont su renverser la vapeur contre Arbenit Xhemajli et Xamax.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Privé de son meilleur joueur Raphaël Nuzzolo et d'un élément très important en défense, Igor Djuric, Neuchâtel Xamax FCS a craqué ce samedi. Les Neuchâtelois, vaincus par Zurich (1-2), ont mis fin à leur belle série de quatre matches sans défaite. A noter que la rencontre s'est déroulée dans une belle ambiance et devant 8744 spectateurs, un chiffre qui prouve que Xamax est en train de reconquérir son public avec des valeurs qui lui plaisent: humilité, discipline et une combativité de tous les instants.

Après une première période équilibrée et pauvre en occasions, même si Charles-André Doudin aurait pu ouvrir la marque à deux reprises juste avant la pause, Xamax a inscrit le 1-0 à la 49e. Afimico Pululu s'est échappé côté gauche et a servi Kemal Ademi, qui s'est trouvé seul face au but vide. Même sans Raphaël Nuzzolo, les Neuchâtelois ont prouvé qu'ils pouvaient faire mal à un FCZ bien fébrile malgré le soutien exceptionnel de sa Südkurve, une nouvelle fois à la hauteur de sa réputation ce samedi.

Les ultras zurichois ont d'ailleurs crié leur colère, tout comme les joueurs et le staff des visiteurs, lorsque Laurent Walthert s'est fait l'auteur d'une intervention douteuse à la 53e. Le gardien neuchâtelois a-t-il touché le ballon de la main hors de ses seize mètres? Sans doute un peu, mais M. Sandro Schärer ne l'a pas sanctionné, même après être allé consulter le quatrième arbitre. Xamax s'en est bien sorti sur ce coup.

Zurich, qui passait virtuellement sous la barre avec cette défaite, a pu égaliser à la 77e par son capitaine Kevin Rüegg, l'un de ses hommes forts. Le même Kevin Rüegg a inscrit le 1-2 à la 85e, trompant une nouvelle fois Laurent Walthert. Xamax a tout perdu en moins de dix minutes dans cette rencontre et reste donc en position de barragiste. Une défaite frustrante, forcément, mais rien n'est joué dans ce championnat qui sera à n'en pas douter passionnant jusqu'au bout.

Xamax s'en ira à Sion mercredi, avant de recevoir Lugano puis de finir à Bâle. Un programme tout sauf simple, mais avec la confiance qui habite les Neuchâtelois depuis la reprise de la saison en février, ils sont capables de tout. Et notamment de se sauver sans passer par les barrages, ce qui semblait inconcevable à la trêve.

Neuchâtel Xamax FCS – FC Zurich 1-2 (0-0)

La Maladière, 8744 spectateurs

Arbitre M. Schärer

Buts 49e Ademi 1-0, 77e Rüegg 1-1, 85e Rüegg 1-2

Avertissements 31e Xhemajli (jeu dur), 34e Bangura (jeu dur), 73e Ceesay (antijeu)

Notes Xamax sans Nuzzolo et Djuric (suspendus). Zurich sans Odey (suspendu), ni Untersee, Winter, Pa Modou, Aliu, Zumberi et H. Kryeziu (blessés).

Xamax, en rouge et noir, en 5-3-2

Walthert; Gomes, Sejmenovic, Oss, Xhemajli (86e Karlen), Kamber; Doudin, Serey Die, Pickel (46e Di Nardo); Pululu (83e Ramizi), Ademi.

Entraîneur: Stéphane Henchoz

Zurich, en blanc, en 3-4-1-2

Brecher; Nef, Bangura (37e Maxsö), M. Kryeziu; Rüegg, Sertic, Domgjoni (55e Kasai), Schönbächler (87e Omeragic); Marchesano; Ceesay, Kololli.

Entraîneur: René van Eck (Ludovic Magnin suspendu)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!