Actualisé 15.05.2011 à 09:32

Super League

Xamax repart du Tessin avec un point

Les débuts de Bernard Challandes à la tête de Xamax se sont soldés par un match nul 1-1 acquis de haute lutte à Bellinzone.

de
Marc Fragnière, Bellinzone

Cette opération est plutôt bonne pour les Neuchâtelois puisque dans le même temps, Saint-Gall a été battu.Toujours huitième avec désormais un point d'avance sur Saint-Gall et toujours deux sur Bellinzone, Xamax tient son destin entre ses mains. Il le doit en partie à une réussite du remplaçant Gohou, lequel a remporté son face-à-face avec le gardien Zotti, à la 85e alors que les rouge et noir étaient menés.

Interrogé sur les marches d'escalier du car neuchâtelois après la rencontre, Gérard Gohou affichait une mine rayonnante après presque quatre mois de disette en match: «Ce but est venu au bon moment pour moi et pour l'équipe. J'en avais besoin pour la confiance, et l'équipe aussi», a estimé l'Ivoirien tandis que son coéquipier Ibrahima Niasse s'exclamait: «Il a marqué le but le plus important de la saison !»

L'égalisation tardive de Gohou a laissé le nouveau coach Challandes mi-figue, mi-raisin, à l'heure de l'analyse d'après-match: «En revenant à 5' du terme, on peut être content. Mais quand on rate le 2-1 juste après, on peut nourrir des regrets. Mais bon, on aurait pu tout perdre sur l'action suivante, alors c'est un bon point. D'abord parce qu'il nous permet de laisser Bellinzone à deux longueurs, tandis que Saint-Gall a perdu».

A l'instar du Chaulier, les 3750 spectateurs du Comunale ont assisté à une fin de partie totalement débridée lors de laquelle chacune des deux équipes sont passées tantôt près de la victoire, tantôt proches de la défaite.

Raphaël Nuzzolo regrettait amèrement sa maladresse de la 86e, sitôt le coup de sifflet final donné par l'arbitre Hänni. «Cette occasion me procure d'énormes regrets, si j'étais parvenu à marquer et qu'on avait gardé le résultat, on serait quasiment assuré d'éviter la relégation automatique». Sur un centre de Gohou, le capitaine xamaxien avait manqué son contrôle et permis au gardien Carlo Zotti, parti à sa rencontre, de s'interposer.

Sous les abondantes chutes de pluie qui ont douché le chef-lieu tessinois, Bellinzone et Xamax s'étaient annihilés durant la première période. Au retour du vestiaire, une reprise de volée de Sébastien Wüthrich aurait pu donner l'avantage aux Neuchâtelois, mais sa frappe s'était écrasée sur le poteau de Zotti (47e).

C'est ensuite les locaux qui ont ouvert la marque sur une rupture d'école. Gürkan Sermeter a centré. Luca Ferro s'est montré incapable de bloquer un ballon qu'Andrea Conti n'a eu plus qu'à loger au fond du filet neuchâtelois (61e). Alors que Xamax cherchait désespérément à revenir dans le match, Stéphane Besle était ceinturé et mis à terre par Aimo Diana, sans que l'arbitre M. Hänni ne bronche. Ce n'était que partie remise pour Xamax qui a vu son abnégation récompensée à la 85e, lorsque Gohou subtilement lancé par Mickaël Facchinetti prenait de vitesse toute la défense tessinoise.

Les résultats: Bellinzone - Neuchâtel Xamax 1-1 (0-0). Saint-Gall - Lucerne 0-4 (0-0). Classement : 1. Zurich 33/66 (67-41). 2. Bâle 33/66 (68-43). 3. Sion 33/52. 4. Young Boys 33/50. 5. Lucerne 34/48. 6. Thoune 33/46. 7. Grasshopper 33/35. 8. Neuchâtel Xamax 34/31. 9. Saint-Gall 34/30. 10. Bellinzone 34/29.

Une lutte à trois

Trois équipes (Xamax, Saint-Gall et Bellinzone) se disputent deux places (7e et 8e) synonymes de maintien. Le club qui terminera 9e passera par un barrage contre le deuxième de Challenge League. Le 10e sera relégué, remplacé par le vainqueur du championnat de Challenge League.

Les deux derniers tours

Neuchâtel Xamax (8e, 31 points, -22)

reçoit YB, va à Sion.

Saint-Gall (9e, 30 points, -27)

reçoit Bâle, va à YB.

Bellinzone (10e, 29 points, -33)

va à Thoune, reçoit Grasshopper.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!