Actualisé 27.10.2008 à 13:48

Retour à l'entraînementXavier Margairaz: «Je pense d'abord à ma santé»

Voici huit mois que Xavier Margairaz n'a plus disputé de match, depuis le 27 février et sa grave blessure au genou qui l'a privé de l'Euro 2008.

De retour à l'entraînement cette semaine, le Vaudois espère retrouver la compétition en janvier avec Osasuna. Victime de multiples déchirures ligamentaires et touché au ménisque lors d'un match amical contre Eibar (D2), Margairaz n'a pas voulu aller trop vite en besogne, contrairement à bien de ses collègues, qui reviennent souvent six mois après leur blessure, à l'instar de Patrick Müller. «Il n'y avait pas de complication, explique-t-il. Mais je ne voulais pas forcer.»

Retour en janvier

Le Vaudois a passé les six mois qui ont suivi son opération en Suisse. Au programme, physiothérapie et renforcement musculaire. Mais, depuis mi-septembre, Margairaz a retrouvé l'Espagne et Pampelune. Et son club, Osasuna, avec qui il s'est de nouveau entraîné partiellement. «Dès que l'exercice nécessitait des duels, je me retirais et poursuivais seul. Ce qui n'était souvent pas facile», se souvient Margairaz, qui a tout de même mis à profit cette période pour parfaire sa technique et progresser tactiquement.

«Aujourd'hui, ma joie est grande de pouvoir rejouer au football normalement!» Le programme du Vaudois: reprise de l'entraînement complet avec l'équipe cette semaine, matches amicaux en novembre/décembre et Liga en janvier.

Convaincre Camacho et Hitzfeld

Pour autant que Margairaz parvienne à convaincre Jose Antonio Camacho, qui a succédé sur le banc d'Osasuna à Jose Angel Ziganda, lequel avait été à l'origine du transfert du Vaudois de Zurich à Pampelune. «Camacho a été blessé aux deux genoux durant sa carrière de joueur, précise le milieu de terrain. Il sait ainsi très bien ce que je vis. Mais les choses sont claires: soit il me trouve des qualités et je joue, soit il ne me trouve pas assez bon.»

Si l'ancien demi du FC Zurich doit se faire une place en Espagne, il en va de même en équipe de Suisse, dont il n'a plus porté le maillot depuis février 2008 et la défaite 2-1 contre l'Angleterre à Wembley. Le Vaudois ne s'est pas encore entretenu avec Ottmar Hitzfeld. «Mais je suis en contact avec Michel Pont, précise Margairaz. Avec ma longue blessure, il est logique que Hitzfeld ne m'ouvre pas les portes en grand tout de suite.»

L'avenir de Margairaz passe avant tout par le travail pour revenir en forme. «C'est toujours un honneur de porter les couleurs nationales, relève le joueur de bientôt 25 ans. Mais le prochain match qualificatif pour 2010 est en mars. Jusque-là, ma priorité ne va pas à la sélection.»

Le Vaudois est d'ailleurs peu enclin à évoquer un avenir trop lointain. Ainsi, il ne se prononce pas quant à la possibilité, ou non, d'aller au bout de son contrat avec Osasuna, qui court jusqu'en juin 2010. «Je pense d'abord à ma santé et à mon genou.»

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!