Football: A Arsenal, Xhaka veut «regarder vers l'avenir»
Actualisé

FootballA Arsenal, Xhaka veut «regarder vers l'avenir»

De retour en grâce du côté d'Arsenal, le Suisse est revenu sur sa fin d'année 2019 difficile et sur son rapport avec le foot anglais.

Depuis l'arrivée de Mikel Arteta au poste d'entraîneur, Xhaka a retrouvé un statut de titulaire à Arsena.

Depuis l'arrivée de Mikel Arteta au poste d'entraîneur, Xhaka a retrouvé un statut de titulaire à Arsena.

AFP

La vie londonienne de Granit Xhaka (27 ans) n'a rien d'un long fleuve tranquille. Banni à la fin de l'ère Unai Emery à la suite de son coup de sang face à Crystal Palace en Premier League, le 27 octobre dernier, il a été remis en selle par Mikel Arteta.

L'international suisse, prêt à quitter Arsenal pour le Hertha Berlin lors du mercato d'hiver, a fait volte-face. Il tente désormais de se racheter une conduite et souhaite se rapprocher des fans d'Arsenal qui ont pourtant souhaité son départ du club, et qui l'ont violemment pris à partie sur les réseaux sociaux. «Ça n'a pas été un bon moment pour ma famille et moi. A ce moment-là, je pensais vraiment que je ne jouerais plus jamais pour ce club», a commenté Granit Xhaka au «Sun».

Le Bâlois n'a pas souhaité revenir sur son comportement automnal: jet de son brassard de capitaine, de son maillot et sur son célèbre «f*** off» adressé en direction de ses supporters, alors qu'il était sifflé par tout l'Emirates Stadium.

Hué, Xhaka insulte les fans d'Arsenal

Le capitaine des Gunners a vécu une sortie difficile dimanche face à Crystal Palace.

«Je ne veux pas m'attarder sur le passé. Je veux regarder vers l'avenir et je sais que nous pouvons avoir un grand avenir avec Mikel. Je pense avoir montré mon caractère et prouvé que je ne suis pas un gars qui s'enfuit. Tant que je suis ici, je suis toujours prêt à tout donner», a lâché le Bâlois.

Des regrets d'être coupé du public

Granit Xhaka a avoué avoir également connu des situations difficiles lors de ses six premiers mois au Borussia Mönchengladbach: «Mais c'était quelque chose de complètement différent. Contrairement à l'Allemagne, ici nous n'avons pas de lien avec le public. En Bundesliga, nous avions de nombreuses séances d'entraînement ouvertes où les fans pouvaient venir nous parler. Ici, tout est fermé et ce serait bien de pouvoir expliquer aux gens pourquoi quelque chose va bien ou mal.»

L'international suisse, dont le contrat court jusqu'en 2023 avec les Gunners, dit avoir retrouvé la joie de porter les couleurs d'Arsenal. En revanche, porter à nouveau le brassard de capitaine lui pose encore quelques problèmes. «Si le club me demandait de redevenir capitaine, il faudrait que j'y réfléchisse à deux fois. Mais avec ou sans le brassard, je sais ce que je peux donner à mon équipe.»

Le 11 janvier dernier, à nouveau contre Crystal Palace, Granit Xhaka a dû porter le brassard. «Après l'exclusion de Pierre-Emerick Aubameyang, ainsi que le remplacement de Mesut Ozil et Alexandre Lacazette. Je ne voulais pas reprendre le brassard, mais Sokratis et David Luiz m'ont dit que je devais le prendre.»

Claude-Alain Zufferey

(NewsXpress)

Ton opinion