Euro 2016: Xhaka ne les convainc pas encore tous en Angleterre
Actualisé

Euro 2016Xhaka ne les convainc pas encore tous en Angleterre

Depuis qu'il a signé avec Arsenal un contrat record pour un Suisse, le No 10 de la Nati fascine au Royaume-Uni.

par
Oliver Dufour

Dimanche soir, la belle image a déclenché une frénésie outre-Manche, en particulier chez les supporters du club londonien d'Arsenal. Au terme du match nul face à la France, le milieu de terrain helvétique Granit Xhaka, le visage illuminé d'un large sourire, a enlacé l'attaquant tricolore Olivier Giroud, son futur coéquipier à l'Emirates Stadium.

A l'instar des fans et joueurs, les médias britanniques semblent avoir déjà majoritairement adopté la nouvelle recrue des Gunners, que beaucoup découvrent véritablement durant ce tournoi continental. Et pas juste parce que le Bâlois de 23 ans, qui aurait coûté environ 40 millions de francs, soit la troisième somme de transfert la plus élevée de l'AFC, a révélé que son frère Taulant et lui reversaient 80% de leurs gains à leurs parents. Du coup, plusieurs quotidiens du Royaume-Uni ont été surpris d'entendre l'ex-coach du Celtic Glasgow Neil Lennon prononcer ces mots au micro de la radio BBC 5: «Je ne suis pas convaincu par Xhaka. Ça va, mais il me fait penser à Charlie Adam.» Le milieu de terrain écossais de 30 ans, passé par les Glasgow Rangers, Liverpool et aujourd'hui coéquipier de Xherdan Shaqiri à Stoke City, est surtout connu pour être un tâcheron rugueux et solide, sans talent particulier.

«Combativité», «diablerie» et «classe naturelle»

A cette dépréciation de «GX» s'ajoutent les doutes de Danny Murphy, ancien joueur de Liverpool et consultant pour la BBC: «On dirait qu'il a le profil pour Arsenal. Mais je m'inquiète de ses aptitudes défensives. Il n'est pas un superathlète, quelqu'un qui harcèlera et annihilera ses adversaires. Côté jeu, il est par contre très bon.» Après le premier match des Suisses remporté chichement face à l'Albanie, le site skysports.com avait au contraire estimé qu'avec Xhaka l'équipe d'Arsenal gagnerait en force physique, elle qui a terminé parmi les cinq dernières équipes du championnat en termes de tacles. «Il semble capable de changer ces chiffres. Avec six cartons rouges écopés au cours de sa carrière à Mönchengladbach, il n'y a pas à remettre en question son approche combative et son gros tacle sur Abrashi en début de match a été aussi que tout ce qui a été vu de la part de Francis Coquelin dans un maillot d'Arsenal».

En direct sur la chaîne satellite anglaise, un Thierry Henry admiratif avait même lâché: «Xhaka a montré qu'il s'en fiche de jouer contre son frère ou contre ses racines. Il veut juste gagner le match!» Pour le «Daily Mirror», le milieu bâlois semble «se délecter de ses tâches défensives, ce qui devrait ravir tout fan des Gunners. Eux qui cherchaient un peu plus de diablerie en milieu de terrain semblent avoir trouvé leur homme. Aussi créatif que combatif, il ressemble à de l'argent bien dépensé». Pour le «Daily Mail», enfin, s'enthousiasme de la «classe naturelle» du meneur de jeu helvétique, dont le maillot a été arraché deux fois par des joueurs français dimanche «La seule solution que la France a trouvée pour l'approcher».

Quoi qu'il en soit, c'est sur les terrains de Premier League que le «Xhakanoviste», deux fois nommé homme du match et encore excellent dimanche face aux Bleus, devra véritablement séduire sa nouvelle terre d'accueil.

Ton opinion