Football: Xhaka parmi les joueurs les plus insultés sur Twitter
Publié

FootballXhaka parmi les joueurs les plus insultés sur Twitter

Selon une étude qui a suivi l’activité de plusieurs joueurs de Premier League sur Twitter, Granit Xhaka a reçu plusieurs centaines de messages d’insultes en décembre 2020.

par
Sport-Center
Granit Xhaka (à g.) contre le joueur de Leeds Tyler Roberts, le 14 février dernier.

Granit Xhaka (à g.) contre le joueur de Leeds Tyler Roberts, le 14 février dernier.

AFP

Le milieu de terrain suisse Granit Xhaka et plusieurs autres joueurs de Premier League ont été les sujets d’une étude de trente jours, dans le but d’étudier les comportements des fans sur les réseaux sociaux.

L’étude a été menée par Signify, une société spécialisée dans le traitement des données en ligne, et a confirmé que le joueur suisse d’Arsenal a reçu plus de 1300 messages d’insultes sur Twitter durant le mois de décembre 2020.

En trente jours, 117’481 publications ont mentionné «Xhaka» sur Twitter. Parmi ces données, plus de 2000 messages faisant directement référence au joueur ont été répertoriés par Signify, et 1374 d’entre eux ont pu être catégorisés comme des messages d’insultes.

Des messages à caractère raciste

En outre, seize messages à caractère raciste ont été envoyés, qui plus est par des abonnés du club londonien. Enfin, six publications ont exprimé un désir de violence envers le Suisse.

Plus de la moitié de ces insultes sont intervenues après la défaite 1-0 d’Arsenal contre Burnley le 13 décembre 2020, un match où Xhaka avait été expulsé à la 56e minute.

Arrivé en 2016 à Arsenal, Granit Xhaka entretient une relation compliquée avec les supporters londoniens. Nommé capitaine en septembre 2019, le milieu de terrain suisse a dû céder son brassard à l’attaquant Pierre-Emerick Aubameyang à peine un mois plus tard.

En cause: les applaudissements ironiques du Suisse après être sorti à la 61e minute sous les sifflets des fans des Gunners lors d’un match contre Crystal Palace.

Dispositions fermes

En réponse à cette étude, un porte-parole d’Arsenal a réagi sur le site Skysports.com.

«En tant que club, un des plus grands défis que nous avons est d’identifier les auteurs et de les lier directement à la base de données de nos abonnés. Quand nous avons ces informations, nous prenons les dispositions les plus fermes. Cela inclut de dénoncer ces personnes à la police et de la bannir à vie de notre club. Nous devons travailler ensemble pour arrêter ces comportements et nous supportons les efforts de la Premier League qui souhaite une vérification de chaque personne qui s’inscrit sur les réseaux sociaux.»

Egalement cité par Sky Sports, un représentant de Twitter en Angleterre a affirmé que le réseau social «condamnait ces comportements, et que les auteurs de ces messages seront punis pour leur comportement qui nuit à la bonne marche de notre plateforme.»

Ton opinion

54 commentaires