Chine/UE: Xi Jinping conclut sa tournée européenne
Actualisé

Chine/UEXi Jinping conclut sa tournée européenne

Le président chinois a entamé dimanche une visite d'Etat en Belgique. Elle sera ponctuée par une visite historique auprès de l'UE en conclusion de sa tournée européenne marquée par une moisson de contrats commerciaux.

Le président chinois doit prononcer mardi un discours sur les relations Chine-UE.

Le président chinois doit prononcer mardi un discours sur les relations Chine-UE.

Cette visite de trois jours vise à «approfondir les relations gagnant-gagnant» entre la Chine et l'UE, son premier partenaire commercial, à l'heure où la première oeuvre à son «renouveau» et la seconde sort de «l'hiver économique», a indiqué le dirigeant chinois, à la veille de son arrivée.

La Belgique, sixième partenaire commercial de la Chine au sein de l'UE, a aussi son rôle à jouer, a-t-il souligné.

Et Bruxelles a réservé une réception en grande pompe à M. Xi et à son épouse, la chanteuse populaire Peng Liyuan. Escortés sur la place du Palais par la garde royale à cheval, ils y ont été accueillis par le roi et la reine des Belges, Philippe et Mathilde, et le gouvernement.

Premier président chinois à l'UE

Pour illustrer l'amitié bilatérale, les deux couples se sont ensuite rejoints au parc animalier de Pairi Daiza (sud), qui accueille depuis fin février dans le cadre de la «diplomatie du panda» chère à Pékin un couple d'ursidés prêtés pour quinze ans.

Ils y ont parcouru les allées du «jardin chinois» reproduisant sur plus de 5000 m2 l'habitat naturel de ces hôtes, dont la femelle, Hao Hao était de sortie pour l'occasion. L'animal, dont le nom signifie Gentille, s'est laissée admirer allongée sur l'heure en train de manger une branche.

Lundi, Xi Jinping doit devenir le premier président chinois à effectuer une visite officielle auprès de l'Union Européenne, témoignant d'une prise en considération diplomatique souhaitée par l'UE, dix ans après le lancement d'un Partenariat stratégique global entre les deux parties.

Van Rompuy, Schulz ou encore Barroso

Mais le rendez-vous sera bref: moins de cinq heures pour enchaîner des entretiens avec les présidents du Conseil européen, Herman Van Rompuy, du Parlement européen, Martin Schulz, et de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

Avant la venue de M. Xi, UE et Chine ont elles apaisé leurs relations commerciales, qui pèsent 1,3 milliard d'euros par jour, tendues en 2013. Bruxelles a renoncé cette semaine à des enquêtes pour pratiques anticoncurrentielles dans les télécoms chinoises, après la clôture par Pékin d'une enquête antidumping sur les vins européens.

Accords et manifestation prévus

Mais d'autres contentieux restent, Pékin réclamant notamment la levée de l'embargo sur les armes que l'UE lui impose.

Un rassemblement à distance d'ONG, devant le Parlement européen, est prévu lundi à la mi-journée.

Retour ensuite au bilatéral pour le président chinois, qui entrera avec le Premier ministre belge, Elio Di Rupo, dans le vif économique de son séjour, avec la signature de plusieurs accords. (ats)

Ton opinion