Actualisé

Etats-UnisXi Jinping invite Obama en Chine

Barack Obama a reçu mardi à la Maison blanche le vice-président chinois Xi Jinping, qui devrait prendre les rênes du régime communiste en fin d'année.

Le président américain a souligné qu'il était vital pour les Etats-Unis d'avoir des relations fortes avec la Chine. M. Obama a toutefois souligné que l'émergence de la Chine comme puissance mondiale s'accompagnait de responsabilités et a insisté sur l'importance d'équilibrer les échanges commerciaux bilatéraux. Il a également indiqué qu'il continuerait d'oeuvrer en faveur des droits de l'homme.

Xi Jinping, qui effectue ses premiers pas d'envergure sur la scène internationale, a plaidé en faveur d'un approfondissement de la compréhension mutuelle entre les deux puissances. Il s'est gardé d'évoquer les questions soulevées par son hôte.

Sa visite a été soigneusement orchestrée par les autorités chinoises sous forme d'une sorte de rite de passage pour celui qui devrait devenir secrétaire général du comité central du PC chinois à l'automne avant d'être propulsé à la tête de l'Etat début 2013.

«Les mêmes règles pour tous»

Dans un contexte de rivalité économique et stratégique croissante entre les deux puissances mondiales, l'événement revêt une importance particulière pour Barack Obama.

Ce dernier devait à la fois ménager son hôte afin de ne pas dégrader d'emblée leurs futures relations tout en évitant de prêter le flanc aux accusations de faiblesse à neuf mois de l'élection présidentielle aux Etats-Unis.

«Nous avons tenté d'insister sur le fait qu'avec le développement extraordinaire de la Chine au cours des deux décennies écoulées, qu'avec une puissance et une prospérité grandissantes venaient aussi des responsabilités accrues», a dit Barack Obama à la presse.

«Nous voulons oeuvrer avec la Chine afin de nous assurer que tout le monde suit les mêmes règles pour ce qui est du système économique mondial, et cela inclut de faire en sorte que les échanges commerciaux soient équilibrés, non seulement entre les Etats-Unis et la Chine, mais aussi à travers la planète», a-t-il ajouté.

«Mieux se connaître»

Les collaborateurs du président américain ont prévenu que la visite de Xi Jinping devrait déboucher sur peu d'accords officiels, voire aucun. Pour les deux dirigeants, il s'agit essentiellement d'apprendre à mieux se connaître.

«En Asie de manière générale, mais en Chine assurément, la qualité de la relation compte et cela est particulièrement vrai à un tel niveau», soulignait lundi Danny Russel, principal conseiller de Barack Obama au sujet de la Chine.

En recevant Xi Jinping, 58 ans, dans le Bureau ovale, Barack Obama lui a ainsi fait un honneur généralement réservé aux plus proches alliés. Durant cette rencontre, le vice-président chinois Xi Jinping a du reste invité le président américain à se rendre à nouveau en Chine, a annoncé la Maison Blanche.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!