CFF: «Y a-t-il un conducteur de loco dans le train?»
Publié

CFF«Y a-t-il un conducteur de loco dans le train?»

Mardi soir. Intercity à destination de Romanshorn. Le train roule déjà lorsqu'au haut-parleur cette annonce retentit!

Parfois, un seul mécanicien ne suffit pas pour piloter de manière optimale un train.

Parfois, un seul mécanicien ne suffit pas pour piloter de manière optimale un train.

«Si un mécanicien de locomotive est présent dans le train, qu'il s'annonce à l'avant du train!» Cette annonce a été entendue mardi soir dans le train entre Winterthour et Romanshorn. La composition était pourtant déjà en train de rouler. Mais sans conducteur de loco?

Comme l'a relevé le «Landbote», repris par le «Blick am Abend», l'Intercity avait huit minutes de retard. Il roulait lentement, mais roulait quand même. Dix minutes plus tard, peu après Frauenfeld, une nouvelle annonce par haut-parleur prévient que le retard ne sera pas rattrapé et que les correspondances ne seront pas assurées. Car il n'y a pas de deuxième conducteur de loco.

Règlement appliqué

Contacté, Daniele Pallecchi, porte-parole des CFF explique ce qui s'est passé. «Généralement, un train est conduit par un seul mécanicien. Mais lorsqu'une panne est détectée dans le système de sécurité du train – et c'est ce qui s'est passé –, la composition ne peut pas dépasser les 80 km/h.»

Rattraper un retard à cette vitesse est impossible. La seule solution: faire appel à un deuxième mécanicien. «Le règlement permet au pilote d'aller plus vite lorsqu'il est accompagné d'un second conducteur» confirme Daniele Pallecchi. Ils peuvent ainsi se partager les tâches de sécurité.

Une annonce restée vaine

«Pas de crainte donc de voir des trains fantômes circuler sur le réseau suisse» ajoute un autre porte-parole de l'ex-régie fédérale, Christian Ginsig.

Quant à l'annonce faite mardi dernier, elle est restée sans réponse. Et le porte-parole de rappeler que «des annonces par hauts-parleurs ont déjà sauvé des vies, par exemple pour faire appel à un médecin en cas de nécessité vitale.» Plus futiles, durant l'Eurofoot, des résultats de matches ont été annoncés. «Mais aujourd'hui, avec les smartphones, cela n'a plus raison d'être» poursuit le porte-parole.

Ton opinion