Actualisé

SuisseY aura-t-il des débordements le 1er mai?

Cette année, la Journée internationale des travailleurs est privée de rassemblements à cause du coronavirus. La police se prépare à faire face à plusieurs manifestations non autorisées.

par
ofu/afp
1 / 5
Keystone
Keystone
Keystone

«Evénement collectif par excellence, le 1er mai sera sans précédent dans l’histoire syndicale», affirmait mardi à l’AFP l’historien français Stéphane Sirot. En effet, cette journée internationale des travailleurs s’annonce inédite puisque les rassemblements sont interdits pour cause de pandémie.

Mais il n’est pas à exclure que des personnes se rassembleront tout de même, malgré l’interdiction. A Zurich, par exemple, les rues ont été placardées d’affiches sur lesquelles on peut lire: «On va envahir les rues de manière solidaire et adaptée à la situation.» Aucune autre information n’a été publiée, ni sur le site internet figurant sur les affiches ni sur le compte Twitter créé exprès pour l’occasion.

«Préparés en cas de besoin»

Interrogé à ce sujet, Marco Cortesi, porte-parole de la police municipale zurichoise affirme: «On ignore s’il y aura des actions illégales. Mais nous nous préparons afin de pouvoir intervenir en cas de besoin.» Le porte-parole rappelle qu’aucune manifestation non-autorisée sera tolérée à cause de l’interdiction de rassemblements.

Même son de cloche à Berne, où les forces de l’ordre évaluent la situation en permanence et se préparent à intervenir en cas de besoin. La porte-parole Ramona Mock ajoute: «Nous avons connaissance de plusieurs appels invitant les gens à se rassembler le 1er mai.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!