Vendée Globe: Yann Eliès doit arriver lundi en Australie
Actualisé

Vendée GlobeYann Eliès doit arriver lundi en Australie

Le navigateur français Yann Eliès (Generali), secouru samedi par une frégate australienne deux jours après s'être cassé le fémur lors du Vendée Globe, doit arriver lundi à Fremantle en Australie.

Le médecin du Vendée Globe Jean-Yves Chauve a parlé avec Yann Eliès et le médecin qui le suit à bord de la frégate «HMAS Arunta» qui l'a évacué samedi: il a reçu des nouvelles «rassurantes», précise le site dimanche matin. Le navigateur de Saint-Brieuc est «éveillé, plus reposé et il commence a manger normalement», souligne le site en expliquant qu'il «prend toujours des médicaments contre la douleur, mais à doses réduites».

«Son arrivée est prévue à Fremantle (ville d'Australie-occidentale sur l'océan Indien, ndlr) le lundi 22 décembre à 3h TU», ajoute le site Web.

Le commandant de la frégate australienne Stephen Bowater a déclaré samedi qu'il était «évident» que le marin s'était «cassé le fémur. Il a sans doute des côtes fêlées et d'autres blessures que le médecin est en train d'évaluer», a-t-il dit, selon le site. «En ce moment nous progressons vers le nord pour qu'il soit traité à terre».

L'accident dont a été victime Yann Eliès s'est produit jeudi matin alors que le marin naviguait à quelque 800 milles au sud de l'Australie. Son voilier s'est brutalement arrêté dans une vague. Il a ressenti une vive douleur et n'a pu regagner l'intérieur de son bateau qu'en rampant. Jean-Yves Chauve a diagnostiqué une fracture du fémur.

«Je l'ai eu au téléphone peu de temps après qu'il ait été embarqué sur la frégate (australienne). C'est bien une fracture du fémur», a déclaré l'épouse du navigateur Soizic Eliès dans un entretien diffusé dimanche matin sur France Info. «Je l'ai eu assez rapidement parce qu'il était très fatigué» et qu'on lui avait administré des «calmants pour le soulager», «je suis rassurée», a-t-elle ajouté en précisant qu'elle partirait «lundi le rejoindre en Australie avec (sa) famille pour passer les fêtes avec lui».

«C'est un changement total de programme», «j'aurais préféré passer Noël ici et que lui soit sur son bateau à faire sa course», mais «ça me fait plaisir d'y aller», a ajouté Soizic Eliès.

Les concurrents du Vendée Globe ont pris le départ le 9 novembre dernier. Dimanche, Michel Desjoyeaux (Foncia) était toujours en tête de la flotte devant Roland Jourdain (Veolia Environnement) et Sébastien Josse (BT), selon les organisateurs. (ap)

Ton opinion