Actualisé 24.06.2013 à 05:23

International

Yann Lambiel met le Québec à ses pieds

L'humoriste valaisan a fait sensation dans la partie francophone du Canada. Cela lui a donné des idées.

de
Fabrice Aubert
Yann Lambiel lors de l'une de ses représentations québecoises.

Yann Lambiel lors de l'une de ses représentations québecoises.

«Recevoir une standing ovation devant 1'900 personnes au Québec, c'est impressionnant et magnifique.» C'est avec encore plein d'étoiles dans les yeux que Yann Lambiel, de retour en Suisse, revient sur les 10 jours qu'il a passés au Canada. Il a joué sept soirs, dont un gala, lors d'un grand festival d'humour: le Grand Rire de Québec.

Et le public local a été conquis. Les salles étaient combles et la presse n'a pas tari d'éloges à son sujet. «Yann Lambiel sait se rendre attachant par sa démarche rafraîchissante qui a pour principal mérite d'apporter quelque chose de nouveau dans l'univers de l'humour», écrivait ainsi le «Journal du Québec».

Un spectacle spécial pour le Québec

«Ce qui a beaucoup plu c'est que je leur ai présenté un spectacle spécialement réalisé pour eux, avec des chanteurs du cru et l'actualité locale tournée en dérision», explique le Valaisan qui a préféré ne pas se risquer à imiter l'accent québécois, comme le font souvent certains humoristes français. Pour que tout soit parfait, Lambiel s'est même entouré d'auteurs locaux qui ont relu et corrigé ses textes.

Mais tout n'était pas gagné d'avance. «Le premier soir j'étais mort de trouille comme cela ne m'était plus arrivé depuis longtemps. J'ai joué dans un petite salle pour me tester mais j'avais plus de trac que face à 10'000 personnes au Paléo.» Mais dès le 2ème soir la confiance s'est installée et tout a roulé.

Tout se joue dans les afters

Si Yann a fait le voyage sans sa femme Sonia et son fils Maxime, il a profité de tisser des liens lors des afters. «Après chaque spectacle, une verrée est organisée avec le staff et les artistes du festival. C'est là que tout se passe. Et c'est l'occasion de constater que les soucis quotidiens des humoristes sont les mêmes partout dans le monde.»

Le Valaisan de 40 ans a ainsi pu croiser Eric Antoine, les frères Taloche ou encore Anthony Kavanagh avec qui il a même fait un karaoké. Et même si les places sont limitées dans le monde du spectacle et de l'humour, aucune rivalité n'animait ces artistes qui ont volontiers fait la fête tous ensemble.

Des ponts entre la Suissse et le Québec

Ces nombreuses et chaleureuses rencontres ont donné des idées au à Yann: «J'aimerais faire venir des humoristes québécois chez nous mais surtout emmener des artistes d'ici au Québec. Et pourquoi pas même organiser un gala suisse là-bas.»

4 voix de 4 pays en tournée en Suisse

En terme d'actualité, Yann Lambiel s'apprête à parcourir la Suisse avec son nouveau spectacle, Le Zapping (infos sur yannlambiel.com). Et en fin d'année, il présentera son nouveau projet: Les 4 Sans Voix. Le Valaisan a créé un spectacle avec trois autres imitateurs francophones: le Français Laurent Chandemerle, le Belge Fabian Le Castel et le Québécois Steeve Diamond. Après quelques dates en guise d'échauffement entre la Belgique et la Suisse, le quatuor va parcourir notre pays avec une tournée de plus de 20 dates qui débutera le 6 décembre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!