Football: Yann Sommer l'aurait mérité mille fois
Actualisé

FootballYann Sommer l'aurait mérité mille fois

Qu'est-il passé par la tête des votants qui ont élu Blerim Dzemaili homme du match Suisse - Costa Rica?

par
Tim Guillemin
Nijni Novgorod
Yann Sommer n'a pas été élu homme du match, à la surprise générale.

Yann Sommer n'a pas été élu homme du match, à la surprise générale.

Keystone

«Je suis satisfait de ma performance, notamment de ce but marqué. J'étais un peu déçu après les deux premiers matches, c'est vrai, mais ce soir c'était mieux.» Ainsi s'est exprimé Blerim Dzemaili après le match nul 2-2 entre la Suisse et le Costa Rica. S'il a livré un match honnête, le milieu de terrain de Bologne a été élu «homme du match» à la surprise générale.

A quoi ont bien pu penser les votants à l'heure de donner leur voix à Blerim Dzemaili? A son but, celui du 1-0? Peut-être, mais il n'avait rien de très spectaculaire. Et ce n'est pas le reste du match du numéro 15 de l'équipe de Suisse qui a pu convaincre les électeurs, même si, on le redit, sa prestation n'a rien eu d'infamant.

Dzemaili ouvre le score pour la Suisse

27.06.2018 Mondial 2018. Suisse - Costa Rica. Groupe E. (1-0)

Si on se permet d'être aussi dubitatif, c'est bien parce que la prestation de Yann Sommer a, elle, été impeccable du début à la fin. Le gardien de l'équipe de Suisse a été décisif trois fois dans le premier quart d'heure, dont une fois à la 6e grâce à un arrêt merveilleux. Le coup de tête de Celso Borges, depuis le point de penalty sur un centre venu de la gauche, était parfait, mais Sommer avait tout vu, tout compris, et parfaitement anticipé. Son plongeon était superbe et sa main suffisamment ferme pour dévier le ballon sur son poteau droit.

Une vraie prestation d'homme du match, saluée comme il se doit par ses partenaires - Breel Embolo: «On a un grand gardien» -, mais étonnamment pas par les internautes. En fait, Yann Sommer n'a eu qu'un tort: inscrire un autogoal bien malheureux à la 93e, le penalty de Bryan Ruiz frappant la transversale et heurtant l'arrière de son crâne...

Paradoxalement, le gardien de l'équipe de Suisse aurait mieux fait de partir du faux côté!

Le Costa Rica égalise sur penalty

27.06.2018 Mondial 2018. Brésil - Serbie. Groupe E. (2-2)

Ton opinion