Football - Yann Sommer voit rouge, son équipe piétine
Publié

FootballYann Sommer voit rouge, son équipe piétine

Le gardien suisse de Mönchengladbach, expulsé dès la 13e minute, n’a pas aidé les siens à Berlin (2-2 contre le Hertha). Le Bayern égare deux points à domicile.

par
AFP
Yann Sommer, qui vient de stopper irrégulièrement Jhon Cordoba hors de sa surface, a été expulsé dès la 13e minute à Berlin.

Yann Sommer, qui vient de stopper irrégulièrement Jhon Cordoba hors de sa surface, a été expulsé dès la 13e minute à Berlin.

freshfocus

Yann Sommer a vu rouge dès la 13e minute, samedi après-midi, lors du déplacement du Borussia Mönchengladbach chez le Hertha Berlin (2-2). Le gardien de l’équipe de Suisse s’est fait l’auteur d’une sortie pas complètement maîtrisée hors de sa surface et a déséquilibré l’attaquant Jhon Cordoba. C’est d’ailleurs l’attaquant colombien qui, à la 23e, allait offrir à Santiago Ascacibar l’ouverture du score pour les Berlinois.

Mönchengladbach, qui traverse une passe compliquée, s’est pourtant accroché et a renversé la vapeur avant la pause, grâce à des réussites d’Alassane Plea (27e) et Lars Stindl (38e sur penalty). Mais les joueurs de Marco Rose, qui avait aligné le milieu de terrain genevois Denis Zakaria en défense centrale, n’ont pas réussi à tenir le score en infériorité numérique. L’égalisation pour le Hertha est tombée à la 49e, signée Cordoba. Ce match nul laisse Mönchengladbach scotché à la huitième place de Bundesliga.

Coup d’arrêt pour le Bayern

À trois jours de son match retour de Ligue des champions à Paris, le Bayern Munich, avec une équipe expérimentale, a été tenu en échec 1-1 samedi à domicile par l’Union Berlin, et voit Leipzig revenir à 5 points à six journées de la fin. Le néo-international Jamal Musiala avait ouvert le score pour le «Rekordmeister» (1-0, 68e), mais Marcus Ingvarsten a égalisé à la 86e minute.

Dans le même temps, Leipzig est allé atomiser Brême 4-1, pour rappeler au Bayern qu’il ne devra pas griller trop de jokers s’il veut décrocher son neuvième titre consécutif. L’entraîneur munichois Hansi Flick avait procédé à six changements par rapport au onze de départ du match aller contre le Paris SG (défaite 2-3 à domicile), et était privé au total de neuf titulaires, blessés ou ménagés en vue du retour à Paris.

Dortmund gagne dans la douleur

Dortmund a souffert samedi pour s’imposer 3-2 à Stuttgart, mais ces trois points étaient vitaux pour lui laisser encore une petite chance de se qualifier pour la prochaine Ligue des champions. Le seul but de la première période a été marqué par Stuttgart (Sasa Kalajdzic 17e), mais les adolescents de Dortmund ont sonné la révolte après la pause. Giovanni Reyna, 18 ans, a servi Jude Bellingham, 17 ans, pour le but de l’égalisation (1-1, 47e). Peu après, le capitaine Marco Reus, déjà auteur du but de son équipe mercredi à Manchester City en Ligue des champions, a montré l’exemple en donnant l’avantage aux siens, d’une reprise dans la course dans la surface (2-1, 52e).

Daniel Didavi a égalisé pour Stuttgart (2-2, 78e), mais la joie des Souabes a été de courte durée. Et les jeunes sont repartis à l’assaut: Erling Haaland, 20 ans, a alerté dans la surface Ansgar Knauff, 19 ans. Pour sa deuxième titularisation en Bundesliga, l’espoir Allemand a marqué un but plein de sang froid, en trouvant l’ouverture après s’être ouvert le chemin entre trois défenseurs adverses.

Ton opinion

10 commentaires