Actualisé 21.11.2018 à 20:18

FootballYannick Carrasco et Haris Seferovic, destins croisés

Le coup de poing du Belge en Chine a-t-il indirectement conduit au triplé du second dimanche soir?

von
Sport-Center

Roberto Martinez n'a pas voulu trop s'étendre devant la presse, à la veille de Suisse-Belgique. Le sélectionneur de la Belgique était-il au courant de la vraie raison pour laquelle Yannick Carrasco n'était pas présent à Lucerne pour affronter la Nati? Impossible à dire. «Il s'agit d'un problème administratif. On a essayé de le faire venir jusqu'au dernier moment, sans succès. Tant pis», a commenté le Catalan samedi en fin d'après-midi. La problématique «de surface» était connue de tous: Yannick Carrasco n'avait pas accès à son passeport. Mais la raison profonde était enfouie.

Et elle vient de sortir: le joueur de couloir a frappé un coéquipier de club, Jin Pengxiang, en août dernier. «Cela s'est passé lors d'une session d'entraînement. À cause d'un duel, nous avons eu une petite altercation qui a conduit à la blessure au nez de Jin Pengxiang. Je pense que Jin Pengxiang est un bon joueur et une très bonne personne. Je veux m'excuser auprès de lui parce que parfois, dans le foot, notamment lors des entraînements, cela peut arriver après des duels. J'espère qu'il se rétablira le plus rapidement possible», s'est excusé le Belge dans une vidéo diffusée par le club.

Problème: son coéquipier chinois n'a pas rejoué depuis août et cette absence de trois mois laisse à penser que le coup porté par Carrasco n'était pas léger. Le coupable a d'ailleurs proposé un chèque de 10'000 euros à la victime pour se faire pardonner, mais Jin Pengxiang a refusé et a porté plainte. Raison pour laquelle le Belge a vu son passeport être confisqué et n'a pas pu s'envoler pour rejoindre ses coéquipiers pour le stage de novembre.

Nacer Chadli, titulaire catastrophique pour remplacer Yannick Carrasco

Son couloir gauche a donc été déserté contre la Suisse et il s'agissait d'un vrai coup dur pour les Diables Rouges, puisque Carrasco est un titulaire indiscutable et a notamment réussi une Coupe du monde tout à fait satisfaisante sur le flanc du 3-4-3 de Roberto Martinez. Celui-ci a choisi Nacer Chadli pour le remplacer face à la Suisse et le joueur de Monaco a été l'un des plus mauvais de son équipe.

Kevin Mbabu et Edimilson Fernandes se sont régalés sur ce côté et ont pu délivrer des caviars à Haris Seferovic. Le buteur ne s'est pas fait prier et a réussi son premier triplé en équipe de Suisse. Comme quoi, le coup de sang de Yannick Carrasco envers Jin Pengxiang a eu des répercussions jusqu'à Lucerne. Le football tient à rien, des fois.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!