Actualisé 02.10.2008 à 20:50

Coupe UEFA

YB passe à la trappe

Les Young Boys ont sombré au stade Jan Breydel lors du 1er tour retour de la Coupe de l'UEFA.

Les Bernois, tenus en échec 2-2 à domicile, ont courbé l'échine 2-0 face à un Club Bruges qui n'avait pourtant rien d'une montagne infranchissable. Après Bellinzone, Zurich, l'équipe de Suisse et probablement bientôt Bâle, le ballon rond à croix blanche a connu une nouvelle désillusion.

Les hommes de Vladimir Petkovic ne redoraient de loin pas le blason d'un football helvétique bien mal en point depuis des mois. A Bruges, les Young Boys prenaient déjà en pleine figure leur bon de sortie UEFA après une demi-heure de jeu. Le temps pour Joseph Akpala d'ouvrir le score et pour Wesley Sonck, déjà buteur à l'aller, de doubler la mise.

Le jeune prodige nigérian de 22 ans, meilleur réalisateur du dernier championnat de Belgique sous le maillot de Charleroi (18 buts), et l'avant-centre belge aux 20 réussites internationales, ancien joueur d'Ajax Amsterdam et Mönchengladbach, se chargeaient d'apporter la confirmation que les clubs helvétiques n'ont plus les armes pour lutter sur la scène continentale. Même contre une modeste équipe qui a terminé quatrième du championnat de l'an passé.

Privés de Mario Raimondi - qui se remet d'une opération de l'appendicite - et de Thierry Doubaï, les Bernois ne purent jamais prendre l'ascendant sur les Brugeois. L'étrange maillot... vert - traditionnellement couleur de l'espoir - qu'ils arboraient ne changea rien à la donne.

Le portier belge Stijn Stijnen passait de son côté une soirée bien tranquille. Comme en 1993, lors de sa dernière campagne européenne, YB sortait de la Coupe UEFA au 1er tour. A l'époque, l'adversaire se nommait Celtic Glasgow. Un morceau autrement plus gros que le Club Bruges, par ailleurs privé de leur défenseur Philippe Clément, d'habitude patron de l'arrière-garde.

Fébriles derrière, inexistants devant, les hommes de Petkovic ne garderont pas un souvenir lumineux de leur retour en Coupe d'Europe. Il ne leur reste plus qu'à faire honneur à leur statut en championnat de Suisse pour sauver la face.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!